Bande-annonce
Affiche Les Adieux à la reine

Les Adieux à la reine

(2012)
12345678910
Quand ?
5.7
  1. 42
  2. 104
  3. 245
  4. 573
  5. 980
  6. 1229
  7. 934
  8. 357
  9. 78
  10. 16
  • 4.6K
  • 66
  • 1.4K

En 1789, à l'aube de la Révolution, Versailles continue de vivre dans l'insouciance et la désinvolture, loin du tumulte qui gronde à Paris. Quand la nouvelle de la prise de la Bastille arrive à la Cour, le château se vide, nobles et serviteurs s'enfuient... Mais Sidonie Laborde, jeune lectrice...

Casting : acteurs principauxLes Adieux à la reine

Casting complet du film Les Adieux à la reine
Match des critiques
les meilleurs avis
Les Adieux à la reine
VS
Avatar Sergent_Pepper
6
De La Tour chez Sapho

Le film en costume, je ne suis pas un grand adepte. N'est pas Visconti ou Kubrick qui veut, et dépasser le simple défi de la reconstitution historique n'est pas donné à tout le monde. On peut dire que sur ce point, Jacquot s'en sort avec les honneurs. Ses comédiens, Seydoux en tête, sont très bons, d'une belle authenticité. Le procédé, finalement peu original, de nous donner à voir un pouvoir qui se délite depuis les coulisses des dames de compagnie, est bien exploité. Le récit est avant tout...

15
Echec à la reine

Spécialiste des adaptations de romans, mais aussi des reconstitutions historiques, avec des films comme Sade ou La Fausse suivante, Benoît Jacquot plante ses caméras à Versailles pour nous conter les derniers jours de la monarchie à travers les yeux d'une proche de la reine. Adapté, donc, du roman éponyme de Chantal Thomas, Les Adieux à la reine a été retravaillé spécialement pour obtenir un scénario plus "cinématographique". Pari perdant, puisque le film traîne comme un boulet tous les pires... Lire la critique de Les Adieux à la reine

25 5
Critiques : avis d'internautes (123)
Les Adieux à la reine
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
S.O.S. Orthophonie

Un superbe scénario entièrement ruiné par une interprétation ennuyeuse. Les rôles étaient immenses, les actrices ne le sont pas. Léa Seydoux, Lolita Chammah et Julie-Marie Parmentier semblent sorties d'une énième production auteuriste narrant les aventures d'étudiantes BCBG d'une prépa littéraire parisienne, et Virginie Ledoyen reste purement décorative. Il faut insister par ailleurs sur cette... Lire la critique de Les Adieux à la reine

21 6
Avatar Frankoix
3
Frankoix ·
La fiction des Adieux à la Reine se savoure comme un fantasme de premier choix.

Avec Les Adieux à la Reine, Benoît Jacquot signe un film singulier. Son adaptation du roman de Chantal Thomas (prix Fémina 2002) nous replonge au cœur d'un séisme historique : la révolution de 1789. Dans ce film, l'Histoire nous parvient par bribes. En effet, la caméra entre dans le château de Versailles pour ne plus le quitter et c'est à travers les yeux de Sidonie Laborde (Léa Seydoux),... Lire la critique de Les Adieux à la reine

17 2
Avatar Le Blog Du Cinéma
7
Le Blog Du Cinéma ·
"This, madame, is Versailles."

Bruissant. Tel pourrait-on décrire le dernier film né de Benoît Jacquot. Peinture de vanité, Les adieux à la reine, est comme un bruissement subtil d'étoffes précieuses sur un parquet trop ciré, une pivoine voluptueuse qui se meurt dans un vase chinois, un fruit délicat qui pourrit lentement sous le soleil. Photographie et montage sonore savent à la perfection dévoiler Versailles comme un lieu... Lire l'avis à propos de Les Adieux à la reine

4 1
Avatar Mr_Cooper
10
Mr_Cooper ·
Découverte
Seydoux, c'est mou.

Allez, une petite intro pour les amateurs de paragraphes capillotractés (ce mot à la mode). Ce film m'a foutu les boules (nous allons voir pourquoi). Certaines scènes prennent comme décors le palais des glaces. Et comme ça se passe à Versailles, il est clair qu'on est pas à Chantilly. Boules, glaces, chantilly: nous sommes donc en présence d'un film sucré mais un peu écœurant. Pouf Pouf. Un... Lire la critique de Les Adieux à la reine

40 18
Avatar guyness
5
guyness ·
Microcosme royal d’avant la chute

Qu’on ne s’y trompe pas, « Les adieux à la reine » parle moins de la Révolution française que du prétendu saphisme de la reine Marie-Antoinette, exacerbé lorsque la nouvelle de la prise de la Bastille fait planer l’ombre de la mort sur le château de Versailles. Tout est pourtant fait pour que le film soit un franc succès. Benoît Jacquot, dont j’avoue méconnaître son œuvre mais avoir entendu sa... Lire la critique de Les Adieux à la reine

19 9
Avatar potaille
4
potaille ·
Toutes les critiques du film Les Adieux à la reine (123)
Bande-annonce
Les Adieux à la reine