Avis sur

Les Adieux à la reine par pasteque68

Avatar pasteque68
Critique publiée par le

Les quatre premiers jours de la Révolution sont vus par les yeux d’une jeune lectrice de la reine ballottée d’un bout à l’autre de Versailles.L' héroïne arpente des couloirs sans fin, trébuche, se relève. Tout est là dans ce plan magnifique. Maintenant, trop loin de son prétexte la Révolution, pas assez près de son propos cette affaire de couloirs amoureux, le film peine à se positionner. La pauvre Léa Seydoux finit par ne plus distinguer le rêve de la réalité. Il y a un somptueux travail sur les costumes , les lumières avec ces scènes de nuit se déroulant dans les corridors du château , les maquillages et les coiffures avec des marquis et des baronnes poudrés et perruqués. Le tournage s'est déroulé à Versailles et ça se sent. Mais, Les adieux à la reine parle moins de la Révolution française que du prétendu saphisme de la reine Marie-Antoinette. Le film, suivant le roman, prend le parti d’affirmer les penchants homosexuels de Marie-Antoinette avec la duchesse de Polignac. Dommage que la Révolution française ait été autant éclipsée et que la vie de Versailles n’ait été résumée exclusivement à des badinages . Le problème, c'est que l'on ne sait pas où on va. Il veut nous montrer quoi Benoît Jacquot ? Nous dire quoi ? La meilleure scène est bien évidemment cette nuit où les nobles comme les serviteurs errent dans des couloirs lugubres, chandelle à la main, dans une ambiance de fin du monde.Le film raconte la fin de cette royauté française perdue , un peu comme le spectateur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 102 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de pasteque68 Les Adieux à la reine