Affiche Les Amants électriques

Critiques de Les Amants électriques

Long-métrage d'animation de (2014)

  • 1
  • 2

Même les caricatures ont une âme

Ah Plympton on ne l'avait plus vu au cinéma depuis 2008 avec son excellent Des idiots et des Anges, et là il revient après 6 ans pour un nouveau film haut en couleur. Parce qu'il faut bien comprendre que Plympton est un génie, rien de moins, rien de plus, il arrive à faire ce que personne d'autre ne peut faire, avec ses dessins et son animation minimaliste, son sens de la poésie et son esprit... Lire la critique de Les Amants électriques

7
Avatar Moizi
8
Moizi ·

Une ode à l'amour fou !

Depuis son premier court-métrage en 1977, son style se singularise par sa grande liberté (le réalisateur produit lui-même toutes ses œuvres à grand coup de publicités et de crowdfunding), ses idées jubilatoires et l’originalité de ses inventions formelles. Son dernier long-métrage, Les Amants électriques, dessine une histoire d’amour toute simple entre un homme et une femme, dans un style... Lire la critique de Les Amants électriques

11
Avatar cinematraque
10
cinematraque ·

La passion qui unit et qui détruit...

Je ne connaissais pas le travail de Bill Plympton avant d'avoir visionné ce petit bijou de film d'animation. J'ai été assez dérouté au départ. Le trait n'est pas commun. Tout se fait et se défait, se mélange parfois et cela donne des images inattendues et sublimes par moments. Finalement, j'ai été emporté par la poésie, l'humour et la dureté qui se dégagent de ce film. La musique est... Lire l'avis à propos de Les Amants électriques

5 6
Avatar Oskar Newon
8
Oskar Newon ·

Les plombs qui pètent

Une fois n'est pas coutume, il faudra passer outre l'emphase accordéonnée du titre français pour accéder à la moelle de Cheatin', le nouveau film de Bill Plympton. Car de "cheating" il s'agit bien pour le couple au centre du film, après une éblouissante scène de rencontre dans une fête foraine : passé le bref moment d'idylle initiale, Jake trompe Ella tout le jour durant dans une chambre d'un... Lire la critique de Les Amants électriques

5
Avatar jackstrummer
6
jackstrummer ·

Agréable

On imagine le travail de fou qu'il a fallu pour donner naissance au film. Bill Plympton aime l'imperfection et les traits de crayon, et oppose son cinéma d'animation à celui de Pixar. Histoire d'amour et d'électricité, d'auto-tamponneuses, de sentiments passionnés et de machine à pénétrer les âmes, Les amants électriques brille par sa singularité. Sans aucun dialogue, conjuguant borborygmes et... Lire la critique de Les Amants électriques

4
Avatar pierreAfeu
6
pierreAfeu ·

Mettez-vous au courant.

Bill Plympton, qui c'est celui-là? Un dieu vivant avec un sacré coup de crayon et une bonne paire de couilles. Insoumis, il a refusé de faire la révérence aux cancers de l'animation que sont Disney et Dreamworks. Ces métastases, avides de billets verts et amnésiques, ne peuvent aujourd'hui concevoir un dessin animé sans 3D. Quant à envisager qu'il ne s'adresserait pas aux enfants, alors là... Lire l'avis à propos de Les Amants électriques

4
Avatar JulianDesjardin
9
JulianDesjardin ·

Suranné

Les dessins animés long métrage pour adultes (je veux dire : non majoritairement destinés aux enfants) sont suffisamment rares pour mériter notre intérêt et notre respect. Les personnages et les décors de Plympton sont tout en rondeurs, en relief. Ils tournent, ils dansent et ils s’étirent comme de la pâte à modeler. Les couleurs sont chaudes et il y a une multitude de trouvailles visuelles... Lire la critique de Les Amants électriques

5
Avatar Gritchh
6
Gritchh ·

Bumper cars !

Je ne connaissais pas Bill Plympton, mais une personne bien avertie m’a fait découvrir son talent et la bande annonce des amants électriques par la même occasion. C’est alors que j’ai découvert un monde merveilleux et à l’occasion de la venue du réalisateur à Paris, nous en avons profité pour assister à la projection en avant-première de Cheatin’. N’ayant vu que des idiots et des anges... Lire l'avis à propos de Les Amants électriques

2
Avatar Eve Marie Weiss
8
Eve Marie Weiss ·

Critique de Les Amants électriques par Chro

Par Yal Sadat Le titre français sent un peu les flonflons et l'accordéon (instrument qui hante tout le film, d'ailleurs), mais sa version originale est plus parlante : Cheatin'. Bill Plympton insiste bien sur l'orthographe du terme, qui renvoie, nous dit-il, au vocabulaire des cowboys cocus chantant leur désespoir. Effectivement, Les Amants électriques raconte la plus vieille histoire du... Lire la critique de Les Amants électriques

2
Avatar Chro
6
Chro ·

J'aurais tellement voulu mettre plus.

Bill Plympton réalise un film d'animation muet qui fourmille d'inventivité. Le style des dessins est unique, ceux sont des gribouillages fait au crayon puis colorisé ensuite. Cela donne une ambiance poétique, mais les gros plans sur les personnages sont parfois trop crayonné. Pour ce qui est de la BO elle est très bonne, surtout des titres d'opéras qui paraissent comique dans leur utilisation.... Lire la critique de Les Amants électriques

Avatar Zhurricane
3
Zhurricane ·
  • 1
  • 2