Esthétique léchée et superbe bande son

Avis sur Les Amours imaginaires

Avatar chougne
Critique publiée par le

Xavier Dolan fait partie de ces réalisateurs qui avaient réussi à éveiller ma curiosité par le passé. Après en avoir énormément entendu parler (en positif généralement), je m’étais lancée il y a quelques années avec Mommy, que j’avais beaucoup aimé, puis plus récemment avec Juste la fin du monde que j’avais trouvé assez intéressant même s’il ne m’avait moins emballée. On m’avait conseillé Les Amours imaginaires et, en voyant qu’il faisait partie du catalogue Netflix et OCS, j’ai tout de suite eu envie de me faire un avis.

Je dirais que de manière générale, j’ai bien aimé le film même si quelques points selon moi pêchent. Premièrement, les plans sont très esthétiques avec un superbe travail sur les couleurs. Les musiques sont choisis avec grand soin et vont de Dalida à The Police en passant par The Knife, Indochine, France Gall et Bach (très éclectiques donc).

De plus, le film offre un découpage original, en proposant en parallèle de l’intrigue des témoignages de femmes et d’hommes à propos de relations, d’amour et de jalousie qui viennent marquer une pause dans l’histoire principale. J’ai trouvé les dialogues bien écrits dans l’ensemble, par moments drôles, piquants et/ou touchants.

J’ai également bien apprécié le jeu de Monia Chokri et Xavier Dolan et le développement des personnages qu’ils interprètent (respectivement Marie et Frank). J’ai par contre eu beaucoup plus de mal avec le personnage de Nicolas, que j’ai trouvé la plupart du temps agaçant au possible. Je n’ai clairement pas su comprendre ce qui était censé faire son charme et pourquoi les deux protagonistes étaient terriblement attirés par lui. Sur le plan technique, on notera également des ralentis un peu trop nombreux et qui ne sont pas toujours nécessaires, ainsi qu’une caméra qui a parfois un peu la bougeotte.

En définitive, Les Amours imaginaires est un film très intéressant sur le plan esthétique et qui a le mérite d’avoir une bande son incroyable. S’il m’a été assez facile de rentrer dans l’histoire grâce aux personnages de Marie et Frank, j’ai pour autant été à plusieurs reprises un peu sortie du film à cause du personnage de Nicolas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 20 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de chougne Les Amours imaginaires