Un fan en colère ! Gilet jaune pour que J.K. Rowling se contente d'écrire des romans et pas des scén

Avis sur Les Animaux fantastiques : Les Crimes de...

Avatar alsacienparisien
Critique publiée par le

Quelle déception ! Moi qui attendais la suite des aventures de Norbert Dragonneau, j'ai été étonné du scénario... En fait, j'ai l'impression d'avoir attendu pendant tout le film que quelque chose se passe et en cela, et je pense ne pas être le seul à le penser, cette suite n'est qu'un film transitoire qui conduit à l'affrontement épique entre Dumbledore et Grindelwald ! Les plus gros fans verront des pépites aux moindres clins d'oeil à la saga d'Harry Potter ; c'est vrai que certains rendent nostalgique et on se plait à retourner dans l'enceinte de Poudlard (par exemple). L'univers magique s'agrandit grâce à des nouveaux lieux insolites comme le Ministère de la Magie Français, de nouvelles créatures fantastiques incomprises ainsi que des personnages exclusifs mais là où le spin-off se plante, c'est dans son scénario... Autant J.K. Rowling est une romancière incroyable, sans doute l'une des plus adulées des dernières décennies, mais elle n'est pas une scénariste ! Ici, on en a la preuve avec des scènes extrêmement bavardes et longues, remplis de micro-détails rendant notre visionnage bien plus complexe qu'on ne l'attendait... Les détails et les descriptions qu'on retrouve dans ses romans font toute la richesse de notre lecture mais là, ça a plus tendance à nous perdre voire à nous ennuyer qu'autre chose. En plus, le scénario n'est pas sans incohérences et certains personnages secondaires du premier film ne servent à rien. Heureusement que l'univers visuel et sonore soit divertissant et que l'écho à l'Histoire "moldue" apporte un fond politique vraiment intéressant, rendant ce volet engagé et beaucoup plus sombre. Néanmoins, la fin est décevante par son trop plein d'action qui ne répond de rien et de laquelle ne découle aucun suspense. Le scénario est confus et tous les personnages sont survolés (oui, même Dumbledore et Dragonneau), comme si l'intrigue autour de Croyance était plus importante alors qu'aucun mystère autour de ce personnage ne fonctionne : il n'est pas attachant ni ne fait peur et pourtant tout est centré sur lui. Face à Voldemort, c'est du jus de citrouille ! Quant à Leta Lestrange, le personnage joué par Zoë Kravitz, l'un des rares enjeux du volet, son intrigue nous est servi par flash-back de façon si expéditive qu'on ne sait pas ce qu'elle apporte à histoire générale. Alors oui, cette suite est bien moins sage que son prédécesseur mais n'a en soit pas d'intérêt si on est pas un féru de bièraubeurre. Certes, ça prépare le terrain pour la suite... en espérant que le champ de bataille final nous fera oublier cette parenthèse quasi-anecdotique !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 137 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de alsacienparisien Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald