Quel beau "Mi-a-ou" !

Avis sur Les Aristochats

Avatar Papy_Jr13
Critique publiée par le

Les Aristochats ! 20ieme long-métrage de la longue liste des classiques Disney et le dernier a avoir eu l'approbation de Walt Disney qui nous a malheureusement quitté en fin 1966 !

Je vais devoir passer les personnages de Duchesse et ses petits car il n'y a rien dire à part qu'ils ont des bouilles adorables.

Thomas O'Malley : Chat de gouttière de pure souche, ce sacré sacripant est à la foi poète et charmeur pour les jolies demoiselles mais quand elles ont des gosses, c'est tout de suite autre chose. C'est carrément le héros du film car c'est le seul à subir une évolution : Passant du vulgaire chat des rues à un père honorable et cela en accomplissant des actes de bravoures qui lui vaudront la reconnaisse des chatons qui le voudront comme père. C'est clair que les pauvres petits, habitués à être protéger sous leur grand toit sont faible face au monde extérieur et c'est pas Duchesse qui est aussi douce que du velour avec des yeux ravissants qui va les protéger. Il est doublé par Claude Bertrand qui a doublé Baloo. Pourquoi je le précise ? Attendez un peu !

Edgar : Majordome de la maison ainsi que le premier méchant...sympathique du studio ! Je rigole pas car au fond, il n'est pas détestable, il l'aurait été si au lieu des somnifères il avait mis du poison. Et puis comment ne pas le trouver génialement ridicule face au deux chiens au nom extrêmement Français (dont l'un est doublé par Carel et qui double la souris Roquefort). Son défaut est surtout l'impatience : impatient de ne pas pouvoir toucher son testament et impatient dans le sens où il n'a pas entendu tout le testament. Je peux sans aucun doute dire que c'est le méchant le plus faible de tous les méchants Disney.

Les autres personnages sont très sympa, surtout la bande de Scat Cat qui est un melting-pot de diverses nationalités.

Animation : 4ieme film suivant l'animation crayonné mais on sent que la mort de Walt a touché fortement le studio car on peut ressentir la faiblesse de l'animation, qui est belle mais pas excellente. En plus vers la fin, on remarque une belle brochette d'animations réutilisées.

Décors : Paris, ville de l'art ! Sa réputation n'est pas à démentir, on sent le coté français des décors comme si c'était des toiles, ce qui est un peu confirmé par l'intro. On retrouve enfin les décors charmeurs d'autrefois.

Musique : C'est un film se déroulant à Paris, quoi de mieux que de balancer un bel air d'accordéon pour rendre l'atmosphère plus frenchi ! Et devinez quoi ? Le studio a demandé au célèbre Maurice Chevalier de chanté la chanson d'introduction "Les Aristocats" ! Et ça c'est conclut par un oui très gratifiant et impressionnant !
On dirait que Disney adore le jazz depuis le Livre de la Jungle. C'est avec Scat Cat qu'on entend sonner le glas de la trompette jazzy ! Et cela pour la chanson la plus culte du film : "Tout le monde veut devenir un Cat" !!! Autant la forme est excellente, autant j'ai du mal à cerner le sens.

Scénario : Alors là c'est la panne ! Le scénario n'est d'autre que la version féline de "la Belle et le Clochard" avec des ajouts des "101 Dalmatiens" et du "Livre de la Jungle" :

Point commun avec "La Belle et le Clochard" : un animal de riche va connaitre sous le coup du sort la vie des rues aidés par un habitués. En clair : Lady/Duchesse et Clochard/Thomas ! Je vous l'avais dit que c'était la version féline.
Avec les "101 Dalmatiens" : Une famille tout entière doit traversé la large campagne avant d'atteindre la capitale.
Avec "Le livre de la Jungle" : C'est personnage de Thomas qui ressemble à celui de Baloo autant dans le caractère que dans la voix (en vo et vf). En plus, le chaton roux, Berlioze, voulait défier Thomas comme Mowgli avec Baloo.

Au final, ce film marque un petit pas vers un deuxième déclin (le premier était après Bambi jusqu'à Cendrillon) car ce film est du réchauffé avec quelques nouveautés.

Emotions : Ben c'est encore la joie qui domine ! A aucun moment on veut nous émouvoir, c'est juste un simple film familial et rien de plus. Bon, il y a aussi le rire avec les scènes Edgar contre les chiens.

Avis Personnel : Un film gentillet qui se regarde sans être lassé.

Conclusion : Malgré des personnages qui sont juste là pour montrer leur talent et petite frimousse et un méchant sympathique malgré lui, c'est un joyeux divertissement avec quelques impressions de déjà vu !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 442 fois
6 apprécient

Papy_Jr13 a ajouté ce film d'animation à 2 listes Les Aristochats

Autres actions de Papy_Jr13 Les Aristochats