Les nazis sont des cons

Avis sur Les Aventures de Rocketeer

Avatar Bwaaaarg
Critique publiée par le

Clairement, on passe un très bon moment devant le film. L'ambiance est top tout comme l'esthétique, même si la prothèse de Lothar nous renvoie aux Guignols de l'Info (à un point que j'ai cru que le concept de la prothèse était intégrée dans le scénario et qu'on finirait par voir le personnage l'enlever). Il y a surtout des trucs qui me chiffonnent et attention, ça va spoiler.
Avec un dessin-animé nazi montré aux personnages, le FBI explique le projet des nazis : Concevoir des jetpacks pour que les soldats envahissent les Etats Unis en volant au dessus de l'Atlantique. Oui, c'est complètement con mais ma suspension consentie de l'incrédulité veut bien l'accepter. D'autant que jamais le FBI ne juge la pertinence du plan, il veut surtout éviter que les nazis aient des jetpacks.
Pour ces jetpacks, les nazis veulent voler un prototype américains et font donc appel à un espion nazi, officiellement star de Hollywood, pour orchestrer tout ça. Là, le plan est plutôt correct. D'autant plus que l'espion en question se rapproche d'une organisation mafieuse tout à fait banale sans l'avertir de ses allégeances. Mais... C'est à la fin que tout devient absurde. Certes, pour un super-héros dont le concept repose sur le fait qu'il a un jetpack, faire un combat final dans les airs est une logique et à la fin des années 30, l'évidence aérienne est le zeppelin. Ma suspension consentie d'incrédulité est mitigée mais accepte le zeppelin. Parce qu'autant un zeppelin arrivant soudainement en Californie sans que PERSONNE ne le remarque avant c'est absurde mais l'effet de surprise et les raisons données y a 2 phrases légitiment cette absurdité. Le problème, c'est qu'on ne s'arrête pas au zeppelin.
Quand l'organisation mafieuse se rend compte qu'elle bosse pour un nazi, elle se retourne contre lui mais diable qu'il peut s'en foutre puisqu'il lui suffit d'un cri pour que toute une division de soldats allemands déboule des buissons. Et c'est là que ma suspension consentie d'incrédulité se barre en claquant la porte. Déjà, les soldats allemands ne servent à rien. Pendant une bonne partie du film, Rocketeer essaie autant d'échapper au FBI qu'à l'organisation mafieuse, il n'y a vraiment pas besoin d'en rajouter. L'espion nazi suffisait largement à offrir à Rocketeer un ennemi plus important. Mais surtout, retournons au scénario...
L'Allemagne nazie veut voler un prototype de jetpack pour équiper ses soldats de jetpacks. Dans quel but ? Envoyer des soldats allemands aux Etats-Unis. Comment procède-t-elle pour voler le prototype ? En envoyant des soldats allemands + un zeppelin.
L'histoire se déroule en 1939, quand l'Allemagne nazie approche l'apogée. Pourquoi ils ont refilé le dossier de l'invasion des États-Unis à un stagiaire ?!
En réalité, même si les nazis sont les plus cons du film, ce ne sont pas les seuls puisque le FBI avait connaissance d'un espion nazi lié à Hollywood. Même sans savoir qui, il avait un très bon début d'information. Cependant, personne n'a remarqué la présence d'une centaine de soldats nazis en Californie ?
Heureusement qu'il y avait Rocketeer...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 40 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Bwaaaarg Les Aventures de Rocketeer