Amis du Z...

Avis sur Les Ballets écarlates

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Je connaissais Jean Pierre Mocky par ses crises de colère et ses directions violentes sur un plateau de tournage et non par ses films. Il paraît que certains sont bons (les premiers) et d'autres mauvais (les derniers). En farfouillant sur le net quelques videos coup de gueule du cinéaste je suis tombé sur un poste avertissant qu'un de ses récents films traitant de la pédophilie avait été interdit ; selon le réalisateur c'était dû au fait que son film dérangeait par son réalisme et son ton cru. Des commentaires des spectateurs indiquaient qu'il s'agissait plutôt d'un terriblement mauvais film. Toujours est il que le dit métrage, s'il n'a pu trouver de diffuseur traditionnel, a été mis en vente sur le net dans un premier temps, et est maintenant accessible sur dailymotion (en 4 parties). C'était là l'occasion de me forger ma propre opinion.

Dès le premier plan, on comprend que le film est un véritable nanar en puissance. Les acteurs jouent tous comme des manches, articulent trop lentement pour que ce soit réaliste, les dialogues sont risibles à souhait, les personnages des grosses caricatures d'eux mêmes (surtout les méchants avec leur blagues salaces), les clichés se succèdent à un rythme effreiné, le montage fait sourire (surtout lors des scènes d'action), le scénario est abracadabrantesque, les scènes suggérant la pédophilie font réellement rire (ce qui rend la situation assez malsaine en fait), et surtout, Mr Mocky a l'excellente idée de s'offrir le rôle masculin principal. Le problème, c'est que si on suit le discours du réalisateur, son film comme un vrai bon film fait à l'ancienne (il est vrai qu'une certaine naïveté dramaturgique découle des 'vieux' films noirs mais faut pas exagérer non plus) ; comment du coup prendre ce métrage? Soit on le démolit parce que ce n'est vraiment pas bon, soit on décide qu'en fait c'est un vrai film Z et là il y a de quoi lancer des fleurs.

Alors pour ma part c'est décidé, c'est comme un film Z que je le prends car je me suis bien amusé. Il y a peut être des chutes de rythme au 2/3 du film, mais à chaque fois une réplique ou un plan empêche le baillement. Et puis surtout, il y a cette fabuleuse scène de massacre à la fin, digne d'un rambo du pauvre. Puis, pour une fois, on ne rit pas du doublage mais bien de la prise de son réelle! Et enfin, je trouve qu'arriver à faire rire lors d'une scène censée être sordide relève du pur génie! A voir pour les amateurs du jour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2248 fois
11 apprécient

Autres actions de Fatpooper Les Ballets écarlates