Des Charlots toujours plus stupides.

Avis sur Les Bidasses s'en vont en guerre

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Quatrième (et dernier) film de la collaboration Claude Zidi - Les Charlots, c'est sans nul doute le plus faible de tous. Il faut dire que j'ai un faible pour ce comique troupier, où il n'y a pas d'autre volonté que de faire du gag visuel ET enfantin.
Pour celui-ci, qui est la suite des Bidasses en folie (le premier film réalisé par Claude Zidi), ceux-ci en font voir de toutes les couleurs à leur supérieur, le sergent Bellec, toujours joué par Jacques Seiler.
Peu après, les quatre troufions vont pouvoir fuir leur prison, et aller dans une ferme menacée de réquisition par l'armée.

Si je dis quatre, c'est parce que Luis Rego ne fait plus partie à ce moment-là de la troupe des Charlots. Mais je dirais que seule la première partie, où ils sont en prison, est la plus drôle, notamment toute la partie à la piscine ou, au lieu de la chauffer, ils vont utiliser du mazout et le colonel en faire les frais. Toute la fin, qui est dans une ferme, étant nettement en dessous, et a du mal à cacher son manque de moyens, ainsi que le manque de renouvellement des gags.

Autant leurs films suivants vont aller du passable au catastrophique, je suis un très grand amateur du Grand bazar, à la fois très drôle, mais qui montre aussi la France des années 1970 évoluer. Là, on sent un manque évident d'inspiration, qui n'a été commandée que grâce au carton international des Charlots (surtout en URSS, où les gags visuels font mouche). Tant mieux pour eux, et dommage pour nous...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 160 fois
3 apprécient

Autres actions de Boubakar Les Bidasses s'en vont en guerre