Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Sauver des vies pour les envoyer à la mort

Avis sur Les Cavaliers

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

En cette fin de décennie 1950 très riche et faste pour lui, John Ford va s'intéresser à la Guerre de Sécession et notamment l'Union, alors en pleine mission délicate avec une opposition entre un colonel et le médecin-major.

L'opposition est au coeur du récit, d'abord celle entre Nord et le Sud bien évidemment puis entre le colonel, un peu rude face à un médecin, l'un sauvant des vies quand l'autre les tue et enfin entre ce colonel et une jeune sudiste qui va voir le pillage de ses terres et des citoyens d'un même pays s'entretuer. L'histoire, bien qu'intéressante surtout vis-à-vis du passionnant contexte, passe en toile de fond, ce qui captive vraiment Ford, et le spectateur par la même occasion, ce sont les personnages, la petite histoire dans la grande et l'humain face à la Guerre, qu'il soit commandant, soldat, médecin ou civil.

L'oeuvre est d'une grande richesse, ce que Ford retranscrit parfaitement avec une ambiance plutôt sombre dès les premières secondes alors qu'on est témoin de l'horreur de la guerre, malgré quelques touches plus légères et d'humours qui viennent parfois s'intercaler. Par le prisme des portraits humains qu'il dépeint, il dénonce avec force et intelligence la guerre et la destruction de l'homme tout en faisant ressortir l'humanisme des personnages, mais aussi la peur du combat parfois à travers un simple regard. Il ne néglige pas le rôle féminin, bien au contraire même, offrant une opposition à l'Union que Ford privilégie, témoignant du problème civil et offrant aussi une romance magnifique, peu présente car cachée et impossible mais traitée finement et avec un vrai savoir-faire par le metteur en scène de My Darling Clementine.

Portraits humains très bien écrits, comme les dialogues, ce que Ford exploite à merveille, trouvant toujours le bon équilibre et le bon rythme. Il se montre toujours intelligent dans le traitement de ses personnages et thématiques, que ce soit l'horreur de la guerre (étant souvent au côté du médecin), les différentes oppositions ou la guerre civile et se montre assez sobre derrière la caméra tout en nous offrant, comme souvent, quelques plans dont il semble en avoir le secret. D'ailleurs les séquences marquantes ne manquent pas, que ce soit aux combats (à l'image de celle du pont) ou d'autres, plus intimistes voire émouvantes. Chaque personnage trouve sa place, notamment grâce à des acteurs qui font preuve d'autant de talent que de présence à commencer par John Wayne, William Holden et Constance Towers.

John Ford s'attarde sur la Guerre Civile américaine pour mettre en scène la petite histoire dans la grande, celle d'oppositions humaines alors que le pays est en crise et divisé, et il le fait avec émotion, intelligence, pertinence, talent et même un peu d'humour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 460 fois
26 apprécient

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 5 listes Les Cavaliers

Autres actions de Docteur_Jivago Les Cavaliers