👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Dès la première scène (après l'introduction dansée), ce film me donne la rage... Cyrille Mairesse, qui joue le rôle d'Odette enfant, est solaire d'innocence. Pierre Deladonchamps, lui, est plus que crédible et prend une place de choix dans le Panthéon des salopards qu'on a envie de fumer...

Quand j'ai lu le titre du film la première fois, j'ai frémi car je me suis dit que peut-être, un sujet qui me tient à coeur allait être abordé. Quand j'ai lu le synopsis, il n'y avait plus de doute. Restait donc à découvrir le film, en croisant les doigts pour que les réalisateurs ne se loupent pas, vu que c'était leur premier film.

Quand j'ai vu l'avertissement sur les invitations des Cinexpériences #123 et #124, comme quoi "Ce film traitait d'une thématique de société qui peut être difficile à appréhender pour certain(e)s", je me suis dit que j'allais avoir la chance de voir ce film en avant-première, et surtout, que peut-être, je pourrais échanger avec les acteurs et/ou les réalisateurs.

"Les Chatouilles" est une grande réussite. Ce film transpire la sincérité, l'intelligence. Les acteurs sont tous formidables de crédibilité. La forme choisie est brillante et permet pour ceux qui se sentent le plus impliqué de ne pas hurler sa rage ou de ne pas aller se taper la tête contre les murs devant cette implacable fatalité... Les séquences de danse (un art qui me touche), et les séquences fantasmées sont autant de respiration qui évitent l'apnée permanente que le sujet pourrait induire.

Eric Métayer, présent à l'issue de la projection, nous a confié que les Chatouilles est à l'origine est un spectacle vivant, créé pour le festival d'Avignon par sa compagne, Andréa Bescond et lui-même, et qui a été inspiré par l'expérience personnelle d'Andréa. Malgré le sujet d'une noirceur absolue, ce qui ressort de ce film, c'est une formidable énergie de vivre, une volonté de démontrer que les victimes ne doivent surtout pas se sentir coupables, même si leur environnement peut pousser à croire le contraire. Car, il n'y a pas de loi, pas de règle absolue en la matière. Ce n'est pas marqué sur la tête des gens que l'on est capable de choses monstrueuses. Ce qui protège les monstres, ce sont les non-dits, les petites lâchetés, le manque de communication...

Ce sont des choses auxquelles je pense souvent... Est-ce que les personnes que j'aime ont vécu des horreurs qu'elles se refuseraient à me dire, par honte, ou par volonté de m'épargner... Il y a tellement de personnes qui ont souffert de choses connues d'elles seules et qui se taisent pour ne pas déranger leur entourage. Ou pire, qui se sont confiées à leur entourage mais qui ont été traitées comme si elles avaient mérité ce qui leur était arrivé...

Ce sont toutes ces choses-là que j'ai retrouvées dans les Chatouilles. J'espère que ce film ouvrira les yeux à ceux qui peuvent renverser le rapport de force qui joue trop souvent en faveur des monstres. Il faut savoir écouter ceux qui souffrent, et il faut que ceux qui souffrent trouvent la force de témoigner... Plus facile à dire qu'à faire... Il n'y a pas de règles en la matière. Tout le monde ne peut pas s'en sortir comme Andréa comme le montre le film

dans le cas de la soeur du pédophile.


Les chatouilles est un film essentiel pour moi, pas seulement en tant qu'objet cinématographique, mais surtout d'un point de vue sociétal, car je pense que le nombre de personnes victimes de ce genre d'abus est malheureusement sous-estimé...

xlr8
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Merci Sens Critique

il y a 3 ans

25 j'aime

1 commentaire

Les Chatouilles
mymp
2

Au fond

T’es embêté. Embêté parce que c’est difficile de descendre un film qui se trimballe un sujet pareil, dur, poignant, carrément inattaquable. Pédophilie et abus sexuels, vas-y le combo, bonjour...

Lire la critique

il y a 3 ans

54 j'aime

6

Les Chatouilles
CelieBacconnier
10

« Ta main sur mon cul, ma main sur ta gueule. » Si seulement

Je n’avais pas envie de voir « Les chatouilles ». Le titre me plaisait, le synopsis un peu moins. Qui a envie de légèreté se détourne de ce genre de sujets... La pédocriminalité, donc. Et...

Lire la critique

il y a 4 ans

50 j'aime

4

Les Chatouilles
xlr8
9

Mon coeur saigne...

Dès la première scène (après l'introduction dansée), ce film me donne la rage... Cyrille Mairesse, qui joue le rôle d'Odette enfant, est solaire d'innocence. Pierre Deladonchamps, lui, est plus que...

Lire la critique

il y a 3 ans

25 j'aime

1

Nicky Larson et le Parfum de Cupidon
xlr8
8

Merci pour ce moment ^^

Je fais partie des rares personnes qui avaient apprécié Babysitting, Babysitting 2 et Alibi.com et qui se disaient qu'elles n'allaient pas être déçues par Nicky Larson et le Parfum de Cupidon. Parce...

Lire la critique

il y a 3 ans

35 j'aime

16

Les Invisibles
xlr8
5

De l'Humanité...

Je suis extrêmement embêté pour noter et critiquer ce film... Son sujet, qui me tient à cœur, la sincérité de son réalisateur et d'une de ses co-scénaristes, Claire Lajeunie, qui est à l'origine du...

Lire la critique

il y a 3 ans

33 j'aime

12

Bohemian Rhapsody
xlr8
9

Love of my life...

Coucou les amis ^^ Je vous prie de bien vouloir me pardonner, mais je dois vous prévenir que j'assume le fait que cette note soit sûrement exagérée... Je suis un fan absolu de Queen. Quand je pense...

Lire la critique

il y a 3 ans

32 j'aime

18