Affiche Les Chaussons rouges

Critiques de Les Chaussons rouges

Film de et (1948)

"Et bien dansez maintenant"

C'est toujours difficile de regarder un film annoncé et reconnu comme un chef d'oeuvre. Y'a même Martin qui est là pour te parler de la restauration effectué à l'occasion de la sortie en blu ray chez Carlotta (les mecs quand j'vois leur collection j'ai mon pacte avec ma carte bleue qui frémis, un peu comme quand tu écoutes la Symphonie n°9 de Dvorak), bref ça fait un peu peur. Et si les... Lire la critique de Les Chaussons rouges

58 15
Avatar Kenshin
10
Kenshin ·

Pour l'amour du cinéma

À force d’être employé à tout va, comme argument commercial ou promotionnel bien souvent, le qualificatif de chef-d'œuvre tend à être galvaudé et dépossédé de tout son sens. Mais une chose est certaine, lorsque l’on regarde Les Chaussons rouges de Michael Powell et Emeric Pressburger, c’est bien sa capacité à marquer durablement les consciences qui atteste de sa grandeur,... Lire la critique de Les Chaussons rouges

28
Avatar Kalopani
9
Kalopani ·

Lait chaud. Son rouge

Caressons, toi et moi, si tu veux bien, l'évidence : on est face à un grand film. Un de ceux qui traversent les temps, sans bouger. Un de ceux qui sont faits pour éblouir, génération après génération. Pour peu qu'on soit disponible dans sa tête. Parce que, pour te dire la vérité, un film sur la danse, toussa, t'as vu, sa mère, c'est pas ma tisane. Et pourtant, après «The Life and Death of... Lire la critique de Les Chaussons rouges

72 28
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

Pièce pour Chaussons dévorants (et l'Ombre qui leur donne vie)

Chaussons de danse qui voletaient jusqu'à la mort, dévotion absolue de l'artiste. Ce n'est pas l'obsession que poursuit la danseuse qui les étreint, ni celle du compositeur ambitieux qui donne vie musicale au conte d'Andersen, mais bien l'ambition du directeur de ballet qui orchestre ce beau monde : qui chausse les chaussons héroïques leur donne vie jusqu'à perdre la sienne. Le reste n'est... Lire la critique de Les Chaussons rouges

8 6
Avatar Oneiro
8
Oneiro ·

Passions

Revu avec émotion le merveilleux film de Michael Powell : Les Chaussons rouges, où tout n'est que raffinement, élégance et beauté, ce qui n'exclut pas la peinture de la passion dans ce qu'elle a de dévorant et de possessif. A cet égard, le personnage de Lermontov, directeur de l'opéra est fascinant, point d'orgue à ce choix impossible de l'héroïne, qui ne pouvant se décider entre son art et son... Lire la critique de Les Chaussons rouges

77 57
Avatar Aurea
9
Aurea ·

Dansons sans la pluie.

Il y a certains sujets sur lesquels on ne plaisante pas. Il y a certains sujets sur lesquels on ne prend pas de plaisir ; la danse classique et le ballet en font partie en ce qui me concerne. Les chaussons rouges est un grand film, un jalon dans l’histoire du cinéma pour de nombreuses raisons. La mise en abyme du conte d’Andersen adapté en ballet se diffusant sur le récit encadrant permet une... Lire la critique de Les Chaussons rouges

39 12
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·

Victoria, attaquante vedette du ballet Lermontov

En voyant le début des "Chaussons rouges", hier soir, je méditais et louais les infinies richesses et complexités de la psyché humaine qui permettent, au spécimen relativement lambda de l'espèce humaine que je suis, d'assister, entouré de 42000 fans hurleurs (oui, une partie de l'arène est fermée) à une partie de ballon proposant un spectacle finalement assez déplorable pour, moins de 24 heures... Lire l'avis à propos de Les Chaussons rouges

31 8
Avatar guyness
7
guyness ·

The music is all that matters

C’est tout ce qui compte en effet. La musique, souveraine en tout temps…Encore plus quand elle est accompagnée par la danse. Rien d’autre n’a d’importance, car pourquoi vit-on sinon pour danser notre rôle sur terre jusqu’à épuisement ?... Poor players, full of sound and fury, signifying nothing ! Aujourd’hui, je ne suis personne et demain tout le monde m’acclamera. Une... Lire l'avis à propos de Les Chaussons rouges

33 1
Avatar Lilange
8
Lilange ·

Critique de Les Chaussons rouges par gallu

Dès les premiers instants du film, on comprend qu'on est face à un bijou de réalisation. Une bande d'étudiants se précipite à l'intérieur d'une salle de concert pour y voir un ballet. La caméra s'immobilise au balcon, se pose sur une bande d'amis s'accoudant sur un muret en bois sur lequel défile l'inscription « Forty-five minutes later » : la scène se poursuit sans discontinuer et l'on comprend... Lire l'avis à propos de Les Chaussons rouges

27 3
Avatar gallu
9
gallu ·

La résistible ascension de Victoria Page ...

Magnifique et inventif sont deux mots qui me viennent en pensant à ce film. Dévorante et destructrice deux autres pour décrire ce que la danse (et les chaussons rouges) entraîne comme passion chez Victoria Page. Le film est d'une beauté esthétique merveilleuse jouant entre ombre et lumière, il atteint sa forme paroxystique parfaite dans la scène du ballet, envoûtante, effrayante et... Lire l'avis à propos de Les Chaussons rouges

13 2
Avatar eloch
10
eloch ·