Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Les Cheveux d'or

Critiques de Les Cheveux d'or

Film de (1927)

  • 1
  • 2

Psychose collective chez les muets

Un Hitchcock après en avoir vu une trentaine, et un des années muettes... je craignais d'autant plus avec ces notes des plus illustres moyennement hautes... Crainte ? Non peur même. Une heure et demi plus tard... de bonheur, telle la joie au coeur qui ne demandait qu'à ressortir, s'exprimer, avais-je halluciné ? Ces plans géniaux, cette mannequin qui rit avoir été terrorisée par sa copine de... Lire la critique de Les Cheveux d'or

37 17
Avatar Ochazuke
9
Ochazuke ·

Premier grand Hitchcock

Dernier film du maitre du suspense qu’il me restait à visionner et c’est avec une certaine pointe de mélancolie que je me dis qu’excepté quelques épisodes de la série TV je ne découvrirais plus rien d’un cinéaste qui m’a énormément marqué. C’est ici son second film existant (sachant que « The Mountain Eagle » est considéré comme perdu). Il nous emmène dans les rues de Londres, là où l’ «... Lire la critique de Les Cheveux d'or

18 4
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Premier forfait

On le savait pervers, sadique voire cruel...mais le connaît-on vraiment ? Ses obsessions quasi maladives pour les femmes ou le meurtre ne peuvent que nous intriguer, nous fasciner ou nous répugner. Faute de pouvoir le comprendre réellement sans tomber dans la psychologie de comptoir, il est fort enrichissant de remonter aux origines de ses forfaits pour pouvoir mieux appréhender l'homme qui se... Lire l'avis à propos de Les Cheveux d'or

17
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Le vrai début de la légende

Après un premier long métrage romantique et un deuxième film, tout aussi mélodramatique mais perdu, renié et introuvable, Alfred Hitchcock put se mettre au travail sur son troisième film, The Lodger, son premier thriller. Le film, basé sur une pièce (adaptée 4 fois) de Marie Belloc Lowndes est un thriller sur un tueur sanguinaire, très inspiré de Jack l’Eventreur, un suspect, une... Lire l'avis à propos de Les Cheveux d'or

4
Avatar CeeSnipes
7
CeeSnipes ·

Un vrai gentleman ce locataire, même si il est un peu étrange...

Rappelons le contexte de visionnage : une grande et belle salle de cinéma, une place idéalement située… et un orchestre. Un ciné-concert au top pour mon premier Hitchcock ! Alors autant dire que j’étais déjà émerveillée avant même que le film commence. Etat qui n’a fait qu’augmenter au fur et à mesure. Ivor Novello, son teint pâle et ses yeux noirs m’ont donné des frissons. Les yeux de Malcolm... Lire l'avis à propos de Les Cheveux d'or

3
Avatar Chavia
9
Chavia ·

Belle Exercice

La sensualité féminine attire bien souvent le meurtre. C’est l’un des principaux thèmes auxquels Hitchcock ce tiendra tout au long de sa carrière et ces personnages en exploitent les frais dans ce film de meurtre. Son ADN « La Hitchcock Touch » est d’or et déjà imposée pour nôtre plus grand plaisir.Adaptation du roman éponyme, the Lodger témoigne les débuts de la carrière de... Lire l'avis à propos de Les Cheveux d'or

Avatar ADRIANMPP
7
ADRIANMPP ·

Tension dans le Brouillard

Film muet, The Lodger est reconnu par Alfred Hitchcock comme son réel premier film. En effet, après deux mélodrames, le cinéaste s'essaye enfin au thriller en adaptant une pièce inspirée des meurtres du célèbre Jack l'Éventreur, et tourne son premier métrage avec Ivor Novello. Le suspense est là, le jeu de faux semblants destiné à tromper le... Lire la critique de Les Cheveux d'or

Avatar Dr Billy-Jean  Robert MB
7
Dr Billy-Jean Robert MB ·

Le premier Hitchcock digne de ce nom

Malgré encore une traduction française navrante, pour The lodger, voici l’histoire d’un assassin en série de femmes blondes qui terrorise Londres en en massacrant une chaque mardi. Dans le même temps un jeune homme ombrageux prend pension dans une maison tenue par un couple âgé et leur fille, ravissante jeune femme blonde, qui semble le fasciner et lui rendre d’ailleurs son attirance, malgré... Lire l'avis à propos de Les Cheveux d'or

Avatar etiosoko
6
etiosoko ·

Critique de Les Cheveux d'or par Ygor Parizel

Ce film adapté d'un roman librement inspiré de l'Affaire de Jack l'Éventreur est intéressant. L'intrigue nous emmène vers le suspense avec l'énigmatique héros et vers une romance. C'est plutôt bien raconté et filmé même si cette production n'était pas à la pointe de la technique de son temps car l'image est balbutiante et le montage très hésitant. On retrouve déjà les obsessions de Hitchcock... Lire l'avis à propos de Les Cheveux d'or

Avatar Ygor Parizel
7
Ygor Parizel ·

Critique de Les Cheveux d'or par Johannes Roger

Dans son célèbre livre d’entretien avec Truffaut, Hitchcock qualifiait ce film de « Premier vrai film d’Alfred Hitchcock ». En effet, on y retrouve pour la première fois tout les thèmes qui feront la marque du maître du suspense. Les jeunes femmes blondes, le couple d’innocent, le faux coupable… Sur la forme, on est encore dans l’école de l’expressionnisme allemand, dont Hitchcock s’inspire.... Lire la critique de Les Cheveux d'or

Avatar Johannes Roger
7
Johannes Roger ·
  • 1
  • 2