Autant en emporte le sang

Avis sur Les Contes de la Crypte : Le Cavalier du diable

Avatar Quentin Dubois
Critique publiée par le

Poursuivi par un curieux personnage nommé « le collectionneur », Brayker se réfugie dans un hôtel paumé au milieu de nulle part, rejoignant d’autres personnalités plus ou moins frappées. Dénoncé à la police par la concierge, il se fait arrêter avant de voir « le collectionneur » rentrer dans l’établissement. Une longue nuit d’horreur va se préparer pour Brayker et les clients de l’hôtel…

La première adaptation de la série au cinéma est ce film, qui choisit de n’exploiter aucune des histoires de Gaines et de Feldstein. Après tout, pourquoi pas? Tant qu’il respecte l’esprit du matériau d’origine et propose une histoire intéressante, riche en rebondissements, et pleine d’humour noir… Ce n’est pas le cas.

Cela aurait été certainement plus judicieux d’adapter une des histoires inédites du comics des années 50 ou, dans le cas adverse, exister en tant que film à sketchs autour d’un même thème, d’un même fil conducteur.
La présence du générique de la série, des interludes du Crypt-Keeper et de la présentation du « conte » démontrent la volonté d’en faire un épisode à part entière, sous forme de long métrage. Mais, épisode qui, est dénué des qualités et de la force de la série. Pour débuter, l’intrigue n’est pas passionnante pour un sou. Elle n’a rien de cynique, d’ironique ou de moralisatrice. Non, c’est simplement une production entre la comédie horrifique et le film d’action qui assure le fan service sans prendre la peine de construire un récit vraiment original.

Ensuite, c’est un huis-clos faiblard, malgré des idées intéressantes. L’épisode est sauvé par le charismatique Billy Zane, et ses apparitions quelque peu loufoques dans le subconscient des protagonistes, tranchant avec les scènes plus sombres, des effets spéciaux plus nombreux que d’habitude et un peu plus de gore permis, même si le délire n’est pas assez poussé…Mais c’est tout.

Pour la conclusion, elle fera écho à sa « suite »: « La reine des vampires »: Ce n’est pas en privilégiant la forme de la série et non le fond que cela sera digne des histoires originales ou que cela en fera un film subversif. Il n’y a plus qu’à attendre le renouvellement de la regrettée série en 2017…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 246 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Quentin Dubois Les Contes de la Crypte : Le Cavalier du diable