Bande-annonce
Affiche Les Contes de la lune vague après la pluie

Les Contes de la lune vague après la pluie

(1953)

Ugetsu monogatari

12345678910
Quand ?
8.0
  1. 5
  2. 7
  3. 8
  4. 20
  5. 94
  6. 259
  7. 679
  8. 989
  9. 670
  10. 333
  • 3.1K
  • 367
  • 3.2K

Dans la région d'Omi, sur les bords du lac Biwa, un potier, Genjuro, vit pauvrement, sous la menace des hordes de l'armée Shibata.

Casting : acteurs principauxLes Contes de la lune vague après la pluie
Casting complet du film Les Contes de la lune vague après la pluie
Match des critiques
les meilleurs avis
Les Contes de la lune vague après la pluie
VS
L'art et nos manières

Continent cinématographique à lui tout seul, le cinéma de Kenji Mizoguchi s’attarde généralement sur des personnages en rupture par rapport à la société dans laquelle ils évoluent, associant bien souvent un regard humaniste avec un sous-texte politique. C’est ce que l’on retrouve aussi bien dans ses chroniques contemporaines (Une femme dont on parle, La rue de la honte...) que dans ses grandes fresques historiques (L’Impératrice Yang Kwei-Fei, La vie d’Oharu...

38 13
Voyage au bout de l'ennui

C’est souvent délicat de revoir, des années après, un film qu’on avait aimé, parce qu’on reste avec ce souvenir attendri et que de le revoir peut provoquer une déception, du fait du décalage entre la réminiscence et la réalité présente. On peut aussi être déçu parce que le film a vieilli, ou plutôt parce que nous même avons vieilli et n’avons plus cet œil neuf de notre folle jeunesse. J’avais déjà vu ces Contes de la lune vague après la pluie (quel magnifique titre !) quand... Lire l'avis à propos de Les Contes de la lune vague après la pluie

7 4
Critiques : avis d'internautes (47)
Les Contes de la lune vague après la pluie
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
50 nuances de grès

Ouais j'ai honte de mon titre mais bon comme c'est le matériau utilisé pour la céramique et qu'on parle de céramique dans le film... Trop facile ? ;-) Bref, il va changer bientôt. XD Ecrit d'après un assemblage composite des Contes de la pluie, recueil de Ueda Akinai, un classique de la littérature japonaise, le film de Mizoguchi est un cri, le symbole de l'idéal déçu. Le magnifique... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

63 6
Avatar Rawi
10
Rawi ·
Les contes de la Lune vague après la pluie (1953)

Il s'agit d'un film en noir et blanc, un conte moral puissant empreint de culture japonaise. Le titre du film est étrange mais reste inexplicable après avoir vu le film ... Le film se déroule au XVI e siècle dans une période troublée. Le scénario suit le destin de deux couples : celui de Genjuro le potier et celui de Tabei le paysan qui rêve de devenir samouraï. Le début est très réaliste,... Lire l'avis à propos de Les Contes de la lune vague après la pluie

5 3
Avatar greenwich
7
greenwich ·
Découverte
Ghost Story

Il serait improbable, si ce n’est insensé, d’éluder la valeur esthétique dans le cinéma de Mizoguchi : outre la prouesse artistique (de composition, d’atmosphère, de décors), il y réside une technicité qui, plus que de l’admiration, impose un devoir d’analyse. Prenons l’exemple le plus révélateur : alors que dans le cinéma contemporain, le plan-séquence est devenu un outil purement... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

10 2
Avatar Vivienn
10
Vivienn ·
L’home est un tout pour l’homme.

Pour adhérer au charme presque indicible de ce chef d’œuvre tardif de Mizoguchi, il peut être intéressant de se pencher sur les mystères de son titre : un pluriel, des modulations en faveur d’un flou et d’une temporalité climatique : autant de précisions pour une phrase curieusement longue pour un titre de film, autant de développement pour l’accroissement d’une brume... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

50 2
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·
Cruel mais serein

Une barque émerge d’une brume épaisse, avec une femme en figure de proue, sur un lac désert baigné de vapeurs vagues ; un peu plus tard, le brouillard s’épaissit encore, à en devenir presque solide, et un nouvel esquif fantôme apparaît ; à son bord, un mourant ; on sait à cet instant que l’on change d’univers, que l’on pénètre, da façon irréversible, dans le fantastique. Pour entrer aisément... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

32 1
Avatar pphf
7
pphf ·
Toutes les critiques du film Les Contes de la lune vague après la pluie (47)
Bande-annonce Les Contes de la lune vague après la pluie
Vous pourriez également aimer...