Affiche Les Contes de la lune vague après la pluie

Critiques de Les Contes de la lune vague après la pluie

Film de (1953)

L’home est un tout pour l’homme.

Pour adhérer au charme presque indicible de ce chef d’œuvre tardif de Mizoguchi, il peut être intéressant de se pencher sur les mystères de son titre : un pluriel, des modulations en faveur d’un flou et d’une temporalité climatique : autant de précisions pour une phrase curieusement longue pour un titre de film, autant de développement pour l’accroissement d’une brume... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

70 2
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

50 nuances de grès

Ouais j'ai honte de mon titre mais bon comme c'est le matériau utilisé pour la céramique et qu'on parle de céramique dans le film... Trop facile ? ;-) Bref, il va changer bientôt. XD Ecrit d'après un assemblage composite des Contes de la pluie, recueil de Ueda Akinai, un classique de la littérature japonaise, le film de Mizoguchi est un cri, le symbole de l'idéal déçu. Le magnifique... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

70 7
Avatar Rawi
10
Rawi ·

Ghost Story

Il serait improbable, si ce n’est insensé, d’éluder la valeur esthétique dans le cinéma de Mizoguchi : outre la prouesse artistique (de composition, d’atmosphère, de décors), il y réside une technicité qui, plus que de l’admiration, impose un devoir d’analyse. Prenons l’exemple le plus révélateur : alors que dans le cinéma contemporain, le plan-séquence est devenu un outil purement... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

24 5
Avatar Vivienn
10
Vivienn ·

Cruel mais serein

Une barque émerge d’une brume épaisse, avec une femme en figure de proue, sur un lac désert baigné de vapeurs vagues ; un peu plus tard, le brouillard s’épaissit encore, à en devenir presque solide, et un nouvel esquif fantôme apparaît ; à son bord, un mourant ; on sait à cet instant que l’on change d’univers, que l’on pénètre, da façon irréversible, dans le fantastique. Pour entrer aisément... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

38 4
Avatar pphf
7
pphf ·

Qu'est-ce que le bonheur?

Regardé un film de Mizoguchi avec un très beau titre comme souvent : "Contes de la lune vague après la pluie" tiré d'un grand classique de la littérature japonaise. Fin du XVIème siècle: les conflits font rage et dans le village deux hommes modestes, un potier et son beau-frère, lequel rêve de devenir Samouraï, vont abandonner par ambition, le premier, sa femme et son fils et le second son... Lire l'avis à propos de Les Contes de la lune vague après la pluie

78 33
Avatar Aurea
8
Aurea ·

de l'importance des bonus dans les DVD

Regroupement de trois contes (dont un de Maupassant¿?), ce film retrace les destins croisés de deux couples, au XVIe siècle. Du pauvre village où tous quatre subsistent misérablement, ils partent ensemble, mais sont finalement séparés. Chacun vit son aventure, et ils finissent par se retrouver presque réunis dans le village de départ, les deux hommes ayant appris une leçon... Mizoguchi est... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

21 8
Avatar Bestiol
7
Bestiol ·

Illusion

Cela fait maintenant quelques semaines que j'explore le cinéma asiatique, continuant d'approfondir certains metteurs en scène et en découvrant d'autres, c'est au tour de Kenji Mizoguchi avec Les Contes de la lune vague après la pluie qu'il réalise en 1953 alors qu'il avait déjà plus de 30 années de carrière derrière lui et plus que 3 devant... Ici il nous emmène dans le Japon... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

36 8
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Une expérience saisissante

Revoir "les Contes de la Lune Vague" aujourd'hui, alors que notre connaissance et compréhension du cinéma nippon "classique" et de Mizoguchi en particulier a été multipliée, nous expose à une vraie surprise : si l'on retrouve, éblouis, le sens - indiscutablement génial - de la mise en scène et de l'image du grand maître, le film - considéré, rappelons-le, comme l'un... Lire la critique de Les Contes de la lune vague après la pluie

11 4
Avatar Eric BBYoda
10
Eric BBYoda ·

The Dark Side of the Moon

Voilà déjà trois films en un mois que je visionne chez cet éminent réalisateur Japonais que je ne connaissais que de nom. Et à chaque fois le constat est le même, la précision du cadre, la beauté des plans, la petite symphonie qui s'articule autour de ses différents récits offre un véritable tour de force. C'est précis, dosé au millimètre près dans un subtile mélange d'émotions et de mise en... Lire l'avis à propos de Les Contes de la lune vague après la pluie

21 1
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·

Le potier et l'argent

Pendant tout le film, je me suis dit que ma note serait de 8. C'est un très très bon film, mais malheureusement rien ne m'échappait, ou du moins j'avais l'impression que ce que Mizoguchi faisait passer était limpide. Pourtant, les quinze dernières minutes changent tout, et si je me référais à mon barème, quand je suis à 9, c'est qu'il y a au moins un petit quelque chose qui m'a échappé. Et comme... Lire l'avis à propos de Les Contes de la lune vague après la pluie

11 3
Avatar Alexandre G
9
Alexandre G ·