Fausse douceur et vulnérabilité à fleur de peau

Avis sur Les Délices de Tokyo

Avatar Alice Diaz
Critique publiée par le

Grande nostalgique du Japon j'ai bien évidement été appelé par ce film. Un film qui, au premier abord, semble aussi tendre et sucré que les pâtisseries confectionnées. Mais il est loin d'être une simple fiction tout en douceur. Calme, mais très habité par ses personnages humains, remplis de faiblesses. L'histoire prend son temps, à l'image de la floraison des cerisiers, tout en grâce et en délicatesse. Les personnages de cachent, se protègent pour mieux que l'on ressentent, nous autres spectateurs, leur vulnérabilité à fleur de peau. Trahit par les silences et les cicatrices, Les délices de Tokyo prend une tournure dramatique au fil de évènements, sans rompre avec sa fausse légèreté du début.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 131 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alice Diaz Les Délices de Tokyo