"J'ai une ambition concrète, je cherche vainement mon idéal"

Avis sur Les Demoiselles de Rochefort

Avatar ConstanceFay
Critique publiée par le

Jacques Demy avait remporté en 1964 un franc succès avec son film entièrement chanté, forme novatrice et originale, Les parapluies de Cherbourg ; en 1967 les Demoiselles de Rochefort, production franco-américaine, font du réalisateur le maître des comédies musicales à la française.

Après Cherbourg c'est à Rochefort, petite ville portuaire située en Charente-Maritime, que Demy décide de tourner. Ce film bouleversera pendant quelques semaines la vie de la petite sous-préfecture : en effet, l'arrivée de l'équipe de tournage nécessitera quelques modifications d'ordre esthétiques comme les maisons repeintes en couleurs pastelles pour l'occasion. C'est dans ce décor "guimauve" que se tient cette comédie insouciante et vive, portée par les deux sœurs, à la ville et à l'écran, la regrettée Françoise Dorléac et Catherine Deneuve.

« idéal féminin »... Comme ce type doit m’aimer puisqu’il m’a inventée !
Delphine, Catherine Deneuve

L'histoire peut se résumer simplement, les deux sœurs jumelles, respectivement professeur de danse (Delphine Garnier, interprétée par Deneuve) et de solfège (Solange Garnier, interprétée par Dorléac) attendent désespérément le grand amour. Elles veulent aussi gagner Paris pour rejoindre l'opéra et peut-être vivre une vie épanouie artistiquement, à la hauteur de leurs ambitions.
Les autres personnages sont : Yvonne (Danielle Darrieux), la mère des jumelles qui tient le café de la place, un lieu de rencontre privilégié dans cette petite ville où se donnent rendez-vous les jeunes filles et les marins ; des marins comme Maxence (interprété par Jacques Perrin) un artiste peintre, poète, qui fait son service militaire, tout en ne pensant qu'à trouver son idéal féminin ; Boubou, le demi frère turbulent des jumelles ; Lancien, un galeriste qui a eu une histoire d'amour avec Delphine ; Simon Dame, "monsieur Dame" (interprété par Michel Piccoli), le marchand de piano ; et Andy Miller (interprété par Gene Kelly, le merveilleux acteur-danseur star aux Etats-Unis) un pianiste américain qui arrive à Rochefort pour retrouver son ami Simon mais qui, après avoir croisé Solange, se met en tête de la retrouver, c'est sur c'est elle son idéal.

"Comme un souffle grisant sa voix à mon oreille
Chante, fredonne et joue comme un envol d'abeilles
Je croise son regard et son regard me toise
Je suis émerveillée
Puis je reste pantoise [...]" Chanson de Solange

Etienne et Bill sont deux forains "lutins, farfelus et potaches" tombés sous le charme de la beauté des jumelles Garnier et avec qui elles vont collaborer pour le spectacle de la kermesse en échange de prendre la route de Paris avec eux une fois la fête terminée.
Le film débute sur l'arrivée des forains en ville, il fait beau, le ville est baignée de soleil, plongée dans une ambiance sucrée et virevoltante, les enfants chantent, dansent, et la place principale de Rochefort habituellement calme s'agite autour des stands forains et des festivités qui commencent.

Les demoiselles de Rochefort c'est une ode à la gaieté portée par la musique de Michel Legrand, l'alter ego et ami de Jacques Demy. La bande originale des Demoiselles est restée mythique : La "Chanson des jumelles", le "Chanson de Maxence", "Nous voyageons de ville en ville" ou encore "Marins, amis, amants ou maris" résonnent familièrement dans nos oreilles, comme des mélodies rassurantes témoins d'un passé un peu kitsch mais terriblement séduisant. Les Demoiselles de Rochefort sont une friandise à consommer sans modération, une madeleine de Proust, un refuge dans un univers rêvé et lyrique comme un médicament à la mélancolie.

" [...] Est-elle loin d'ici? Est-elle près de moi?
Je n'en sais rien encore mais je sais qu'elle existe
Est-elle pécheresse ou bien fille de roi?
Que m'importe son sang puisque je suis artiste
Et que l'amour dicte sa loi." Chanson de Maxence

  • Jacques Demy a écrit les dialogues et les paroles de chansons en alexandrins, ce qui a posé de grandes difficultés à Michel Legrand pour introduire de la diversité lors de la mise en musique des images
  • Catherine Deneuve et Françoise Dorléac vont s'entraîner quelques mois en cours de danse à Londres, pour rejoindre ensuite le chorégraphe Norman Maen et les danseurs et danseuses du ballet, tous britanniques. Jacques Demy tient à ce que Catherine Deneuve interprète le professeur de danse, alors que l'actrice y a moins d'expérience que sa sœur, tandis qu'il veut voir Dorléac en professeur de chant, « pour son tempérament et son côté très lyrique »
  • Le film a été tourné simultanément en français et en anglais. Danielle Darrieux est la seule comédienne non doublée pour le chant, les autres chantent en playback.
  • Gene Kelly, parlant assez bien le français, mais ayant un emploi du temps trop chargé, ne pourra pas apprendre les chansons en français. Ne pouvant rester que trois semaines à Rochefort. Il sera donc doublé par un chanteur canadien anglophone, Donald Burke, dont l'accent donnera l'illusion que c'est bien Kelly qui parle et qui chante.
  • Françoise Dorléac va mourir dans un accident de voiture le 26 juin 1967 à Villeneuve Loubet, un peu plus de trois mois après la sortie du film le 8 mars 1967.
  • Prix Max-Ophüls en 1967
  • Nomination aux Oscars 1969 pour la meilleure musique de film
  • En 2016, la scène d'ouverture du film La La Land de Damien Chazelle rend hommage à la scène d'ouverture des Demoiselles de Rochefort.
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 234 fois
2 apprécient

Autres actions de ConstanceFay Les Demoiselles de Rochefort