Avis sur

Les Demoiselles de Rochefort par Gérard Rocher

Avatar Gérard Rocher
Critique publiée par le

Un beau matin de très bonne heure, les forains débarquent à Rochefort, sous-préfecture et ville portuaire bien calme mais empreinte d'une certaine gaieté grâce à ses militaires de la marine. Malgré tout, les distractions sont rares et les sœurs jumelles: Solange, la brune et Delphine, la blonde, exercent respectivement les métiers de professeur de musique et professeur de danse, attendent désespérément le grand amour. Les stands de la fête se dressent, les répétitions de danse vont bon train, les forains s'agitent, virevoltent et se fondent à la population. La place principale devient le carrefour de toutes les curiosités et de toutes les festivités. La fête sera l'occasion de faire éclore des idylles et de provoquer de tendres rencontres en faisant renaître des amours anciens mais toujours présents au fond des cœurs.

Le côté émouvant de ce film est en premier lieu la dernière apparition à l'écran de Françoise Dorléac, décédée dans un accident de voiture un mois après la sortie de cette magnifique comédie musicale. Ce sera en fait l'apothéose de sa très prometteuse carrière. En son hommage, une place de Rochefort porte désormais son nom.

Jacques Demy avait remporté un fulgurant succès quelques années plus tôt avec Les parapluies de Cherbourg, film entièrement chanté sur une magnifique musique de Michel Legrand. La comédie musicale "West side story" ayant fait un triomphe en France avec notamment George Chakiris, Jacques Demy eut l'idée d'une comédie musicale " à la française ". Pour cela, il s'entoura à nouveau de Michel Legrand, invita George Chakiris, merveilleux acteur-danseur et Gene Kelly, énorme star américaine. Les sœurs jumelles étaient toutes trouvées en rappelant Catherine Deneuve et en adjoignant sa sœur Françoise Dorléac. Pour tout dire, côté musique et interprétation, ce fut un coup de maître. Il y a tellement de complicité entre les acteurs, tellement de joie, de bonne humeur et d'émotion que l'on ne peut s'empêcher de rêver au regard de cette œuvre .Danielle Darrieux et Michel Piccoli sont exquis dans leurs rôles de personnages quelque peu désabusés par la vie, guettant l'amour sans trop y croire. Quant à nos sœurs jumelles, elles sont rayonnantes de joie de vivre et belles à croquer. Tout ce petit monde vit, remue, tourbillonne sur l'inoubliable musique de Michel Legrand.

En ce qui concerne les décors, le réalisateur n'a rien négligé. En effet c'est dans un Rochefort très kitch que se déroule l'action, les maisons étant peintes de couleurs pastelles pour les besoins du film et les costumes sont au diapason. Tout respire l'insouciance et le conte de fée avec pour point d'orgue la fête envahie de ballons multicolores, de danses et de musiques. Forcément, ça n'a pas le style d'une comédie musicale américaine, c'est un style bien à nous et c'est jubilatoire. Ce film est une bonne bouteille de Champagne d'où s'échappent des bulles de bonheur !!!

Si vous avez la bonne idée d'acquérir le DVD de ce film, vous pourrez regarder avec beaucoup d'émotion le très beau film réalisé par Agnès Varda en 1982 :: "Les Demoiselles ont eu vingt-cinq ans". Celui-ci est un très intéressant document sur le tournage et la réalisation des Demoiselles de Rochefort. C'est également un vibrant hommage aux acteurs connus ou anonymes qui ont participé à cette aventure. Beaucoup de témoignages émouvants évoquant des anecdotes et des souvenirs jalonnent ce film. Ne vous privez pas de regarder ce document plein de nostalgie et de tendresse au-dessus duquel plane l'ombre de Françoise Dorléac. Ce moyen-métrage est un petit bain de jouvence et un supplément de bonheur à savourer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1105 fois
39 apprécient

Gérard Rocher a ajouté ce film à 3 listes Les Demoiselles de Rochefort

Autres actions de Gérard Rocher Les Demoiselles de Rochefort