Un film en Demy pointes

Avis sur Les Demoiselles de Rochefort

Avatar iori
Critique publiée par le

Ça commence par une danse: on entre dans le film avec des voyageurs qui s’extirpent de leurs camions et entament tranquillement et naturellement une petite chorégraphie.
Le tout sur un pont transbordeur. La routine quoi.

Logiquement au bout de 5 minutes, si vous êtes encore devant le film, c’est que vous n’êtes pas allergique à la danse (ou que vous résistez bien à vos pulsions).
Il faut mieux aimer la danse, parce que les chorégraphies vont jalonner le film, avec ou sans chanson.

Ah oui si vous êtes réfractaire au chant, même topo que pour la danse, pas la peine d’aller plus loin.

Parce qu’ici, on danse et ou chante, oui Môssieur, pas toujours très bien, mais on fait son possible.

Le tout dans des décors et costumes colorés, et sur une histoire un peu niaise de recherche de l’âme soeur.

Le truc formidable, c’est que Rochefort arrive à réunir dans un même périmètre 3 couples qui ne font que se croiser et s’éviter avec tant de coïncidences qu’on en perdrait son latin.

C’est fantaisiste, à l’image de tout le film.
On aime ou on déteste.

J’aurais aimé dire que j’ai adoré, vraiment, mais le comportement narquois des deux sœurs m’a un peu perturbée.
Ells sont belles, elles ont de superbes tenues, leur chanson est entrainante, mais elles sont insupportables, et je n’arrive pas à savoir pourquoi (peut être justement parce qu’elles sont si belles).

Alors je ne sais pas quoi penser de ce film:
J’aime beaucoup les parties dansées et chantées, j’admire certains plans, le cachet donné à la ville, les couleurs qui émanent de ce film, mais j’ai une petite gène qui m’empêche de partir sur le champs à Rochefort.
Je me demande si ce n’est pas cette histoire de playback qui m’empêche de croire aux personnages (pourtant j’ai aimé les parapluies de Cherbourg, mais j’avais surtout aimé la mélancolie de la fin, alors qu’ici tout est sur le même ton, sans que ça ne sonne jamais vrai.

C’est peut être trop fantaisiste pour moi tout simplement

Je n’ai pas de fantaisie à gogo, ni de plomb dans la cervelle…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 352 fois
3 apprécient

iori a ajouté ce film à 2 listes Les Demoiselles de Rochefort

  • Films
    Cover 2014, du soleil et des films

    2014, du soleil et des films

    Parce que les seules listes que je pense à alimenter sont celles qui répertorient les films vus au fur et à mesure, pourquoi...

  • Films
    Cover J'aime ma médiathèque numérique!

    J'aime ma médiathèque numérique!

    J'ai mis du temps à découvrir ce service offert par mon département, mais maintenant que j'ai compris le principe, j'en profite!...

Autres actions de iori Les Demoiselles de Rochefort