Je ne suis pas née à la bonne époque ! Ramenez moi au Rochefort de Jacques Demy !

Avis sur Les Demoiselles de Rochefort

Avatar Pukhet
Critique publiée par le

Lorsque j'avoue à mes amis que Les Demoiselles de Rochefort est mon film préféré, ils s'insurgent, ils me lancent un regard étonné, un regard d'incompréhension teinté de dédain. Ces mêmes amis, alors qu'ils sortent de la salle où ils ont été traînés de force par notre lycée, baillent en répétant ô combien c'était chiant et neuneu. Je ne peux comprendre les critiques de mes amis. « Ridicule ! » « Gnangnan ! », «Et les chansons, ça tape sur le système... » (à partir de ce moment là, j'ai arrêté de les écouter. Autant de mauvaise foi, c'est tout bonnement impardonnable.)

Mettons nous d'accord : Les Demoiselles de Rochefort, c'est bien plus qu'une ronde d'acteurs enfarinés chantant à tout bout de champ dans un conte démodé. C'est tout simplement une ode à la fougue de la jeunesse, un cri d'allégresse. Les Demoiselles de Rochefort, c'est un délice de bons sentiments et de vie facile, vestiges d'une autre époque. L'époque de Jacques Demy et Michel Legrand.

Quand on pense à ce chef-d'œuvre, on pense aux acteurs : Gene Kelly parle français avec un accent délicieux, et quand il joue des claquettes, mes yeux brillent, incapables de suivre les pays du danseur prodige ; la regrettée Françoise Dorléac et sa jumelle Catherine Deneuve, qui se pavanent avec une suffisance hilarante, représentent un modèle d'ambition passionnée. Et Jacques Perrin, le magnifique peintre militaire, qui ballade sur les rue de Rochefort son regard vide et triste – attendant l'amour, attendant sa muse...
Il y a aussi Michel Piccoli, l'amant éconduit, qui revient sur les lieux de son dernier amour, ressassant dans la ville les souvenirs de sa bien-aimée, et Danielle Darieux, solaire, ironique, blasée derrière le bar de son modeste restaurant. Ces acteurs merveilleux diffusent un spectre d'émotions et sentiments, du regret à l'envie, de la tristesse à la joie la plus forte – toujours dans une retenue pudique et bienséante, par les chansons de Michel Legrand. Dans le monde parfait, coloré de Jacques Demy.

Ainsi Les Demoiselles de Rochefort est un bijou de joie et de mélancolie ; loin d'être lourd et ennuyeux, Les Demoiselles de Rochefort nous emportent dans un quotidien tragi-comique, léger et radieux, auquel on aimerait ardemment participer.

http://www.youtube.com/watch?v=9zOr0E7aUVY&feature=related

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2348 fois
59 apprécient

Pukhet a ajouté ce film à 4 listes Les Demoiselles de Rochefort

Autres actions de Pukhet Les Demoiselles de Rochefort