👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.


Les Dents de la mer




Attention risques de spoil



Dans cette critique je ne vais pas beaucoup parlé des soucis qu'à pu avoir le film lors de sa production, mais je vous invite à vous renseigner sur internet car l'histoire qui entoure ce film est vraiment passionnante. Un exemple de vidéo https://www.youtube.com/watch?v=s7X7yv-D__c , mais il y en a plein d'autres. Les dents de la mer fait parti de ces grands films que je n'avais jamais regardé et auquel en tant que cinéphile je me devais de voir, là où je suis fière de moi c'est que je n'ai jamais vu ou trop regardé d'images de ce film, et lors de mon visionnage d'hier soir j'ai été agréablement surpris.

Le film ce divise en deux parties, une on nous allons découvrir , les personnages, cette île mais surtout l'élément principal du film le requin. Un requin qui est évidemment non visible dans cette première partie, le requin mécanique étant de multiple fois en panne cela oblige Steven Spielberg de trouver des astuces pour nous faire suggérer où la bête serait présente. Tout d'abord par cette musique et ce thème si particulier de Jonh Williams qui à le mérite de prendre aux tripes le spectateur et de nous faire craindre le pire. Mais également avec une caméra dans l'eau qui nous fait mettre à la place du requin et au lieu d’être finalement uniquement spectateur de la scène, nous allons surtout être prédateur et c'est ça la force de cette première partie, c'est cette absence du requin qui rend le film haletant, irrespirable lors des scènes d'attaques. J'ai adoré la première moitié du film.

Pour ce qui est de la seconde, celle ci ce résume plus à un chasse au requin, tantôt stressante par moment et tantôt aventurière dans d'autres. C'est là le défaut que je trouve au film c'est cette musique aventurière où l'on sent que nos personnages on pris le dessus sur le requin mais à l'écran pas tant que ça, j'aurais préférer rester dans un thème musicale plus prenant, pour que jamais je ne puisse sortir de cette ambiance hyper stressante, car oui à cause de cette musique je suis sorti du film et je ne croyais plus en la possible victoire de ce "monstre".

Malgré ce petit défaut qui m'a titillé mais qui reste infime, le film est tout simplement géniale d'inventivité, d'ambiance, un blockbuster qui fait vraiment plaisir à voir comparer au super production de nos jours.

Falkinth
9
Écrit par

il y a 2 ans

1 j'aime

Les Dents de la mer
Sergent_Pepper
9

We’re gonna feed a bigger throat.

Autour de l’île d’Amity, l’eau qui scintille est une promesse universelle de loisir. Pour les étudiants et leurs joints, dont les bains de minuit forgent parmi les plus beaux souvenirs d’une jeunesse...

Lire la critique

il y a 7 ans

102 j'aime

15

Les Dents de la mer
SanFelice
10

"Je l'capturerai, vot'bestiau"

[SanFelice révise ses classiques, volume 3 : http://www.senscritique.com/liste/San_Felice_revise_ses_classiques/504379] Nous sommes à une époque très spéciale. Les cinéastes du Nouvel Hollywood sont...

Lire la critique

il y a 8 ans

92 j'aime

12

Les Dents de la mer
DjeeVanCleef
10

Derrière la porte (entrou)verte..

La première fois que j'ai vu ce film, crois-moi si tu veux, c'était sur FR3. L’ancêtre de France3. Et ça devait être un jeudi, il me semble. Je l'ai vu, accroupi derrière la porte du salon...

Lire la critique

il y a 8 ans

87 j'aime

41

Violator
Falkinth
9
Violator

Back To The Past Ep-1 dépêche toi maude!

Violator En décembre 2020 j'ai fêté mes 30 et en début d'année 2021, j'avais comme une envie de me replonger dans le passé. J'ai alors tapé top album 1990, année de ma naissance, je suis alors tombé...

Lire la critique

il y a plus d’un an

3 j'aime

What’s Your Pleasure?
Falkinth
8

Un Plaisir pour les oreilles

What's Your Pleasure? J'ai découvert par hasard Jessie Ware avec son clip Spotlight, curieux de découvrir l'univers de cette artiste je me suis mis à écouter cette album et je n'ai pas été déçu. Une...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

Got to Be There
Falkinth
5

The Begining

Got To Be There Ah.. Michael Jackson.. Tellement de choses à dire sur cet artiste, un personnage a lui tout seul qui a eu une évolution étonnante voir même troublante. Je me lance donc dans la...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime