Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Les Diaboliques

Critiques de Les Diaboliques

Film de (1955)

Cadrage cardiaque

Que reste-t-il à prouver à Clouzot après Le Salaire de la Peur ? Pas grand-chose, si ce n’est que sa femme est une actrice digne du haut de l’affiche, et que la maitrise du film précédent peut rendre les policiers qu’il réalisait auparavant encore plus intenses. Les Diaboliques est en effet marqué par les nombreux procédés qui faisaient la force du Salaire : nous sommes face à une mise en scène... Lire la critique de Les Diaboliques

96 11
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

L'Enfer, c'est pas les autres.

Le cruel Dieu des Juifs l'emporte aussi sur toi. Je te plains de tomber en ses mains redoutables, On entend cet extrait du Songe d'Athalie de Jean Racine, récité par un élève, peu avant la fin des Diaboliques de Clouzot, mais comme j'ai promis de ne plus spoiler, en particulier la fin de ce film extraordinaire, je me dispenserai d'en analyser trop... Lire l'avis à propos de Les Diaboliques

61 24
Avatar -Piero-
10
-Piero- ·

Posez un RTT afin de lire cette critique interminable

Madame Delassalle : « Nous sommes des monstres, Dieu n'aime pas les monstres. » Mademoiselle Horner : « S'il n'y a que lui, tu me rassures. Parce que le grain de sable qui tombe des mains de la providence, moi je réserve ça pour mon cours de morale. » Je vous préviens, cette critique va être la plus longue que j'ai pu écrire en ces lieux. La... Lire la critique de Les Diaboliques

39 6
Avatar takeshi29
10
takeshi29 ·

Critique de Les Diaboliques par drélium

Certes, je peux concevoir ce qui chagrine les difficiles, le twist principal pour commencer. On le devine plus ou moins vite ce qui rend presque le final accessoire et l'attente étalée dans le troisième acte un poil lourde. La psychologie des trois personnages principaux ensuite, l'amante décidée, la femme peureuse et le salaud de mari. C'est très bien fait mais ça ne pousse pas vraiment loin,... Lire la critique de Les Diaboliques

56 10
Avatar drélium
8
drélium ·

Critique de Les Diaboliques par fabtx

Rien que le titre m'intriguait...Serait-ce un hommage aux nouvelles fantastiques de Barbey d'Aurevilly? En fait pas vraiment, même si le fantastique n'est jamais très loin dans ce film. Clouzot s'est inspiré du roman Celle Qui N'Etait Plus de Boileau-Narcejac . D'ailleurs le succès du film incita un certain Alfred H. à demander à ces derniers (oui Boileau et Narcejac sont bien 2 personnes... Lire l'avis à propos de Les Diaboliques

45 7
Avatar fabtx
8
fabtx ·

Tu pousses le bouchon un peu trop loin, Meurisse !

Moi, j’aime pas tellement flipper devant un film. Me mettre colère, oui ; ricaner comme une bécasse, clairement ; surtout chougner, c’est ma grande passion ; pis rêvasser, fantasmer, m’évader … vibrer, quoi. Mais avoir les miquettes, c’est pas mon truc. Bien pour cette raison d’ailleurs que je m’épargne toutes ces histoires d’ados décérébrés qui, sous prétexte de parties de jambes en l’air... Lire la critique de Les Diaboliques

54 12
Avatar SmileShaw
10
SmileShaw ·

Suspense Hitchcockien

Septième film d'Henry-George Clouzot, Les Diaboliques nous fait suivre deux femmes, Christina et Nicole, respectivement épouse et maîtresse du directeur d'une institution destinée à l'éducation de jeunes garçons, tandis qu'elles vont peu à peu envisager de l’assassiner. Succès à sa sortie et aujourd'hui l'un des films les plus célèbre de Clouzot, Les Diaboliques... Lire l'avis à propos de Les Diaboliques

25 3
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Clouzot...

2 ans après le superbe "Salaire de la peur" et 12 après le très réussi "Le Corbeau", le talentueux Henry-Georges Clouzot revient avec un film au titre provocateur. C'est un thriller parfaitement maîtrisé de bout en bout par mon réalisateur favori. Le film commence sur un rythme tranquille, cependant, Clouzot ne s'attarde pas vraiment sur les détails. Assez rapidement, le plan du charismatique... Lire l'avis à propos de Les Diaboliques

29 14
Avatar SoheylAslani
9
SoheylAslani ·

Clouzot, le Hitchcock français

Un excellent Clouzot, le huitième long métrage du réalisateur sorti en 1955, deux ans après son très captivant "Salaire de la Peur". Il raconte l'histoire d'une femme tyrannisée par son mari, qui avec l'aide de sa propre maîtresse se décide à le faire disparaître. Ce film reste très abouti dans tout les domaines, la réalisation est, comme toujours chez Clouzot, impeccable de justesse et de... Lire la critique de Les Diaboliques

14 3
Avatar JimBo Lebowski
9
JimBo Lebowski ·

Une histoire de cœur

Il y a encore et toujours de quoi écrire sur Les Diaboliques, qui est vraiment une parfaite réussite, au delà de ses invraisemblances, qu'on ne remarque guère, toutefois, que lorsque l'on a vu plusieurs fois le film et que l'on peut fixer plus calmement son attention sur les développements et les ressorts de l'intrigue. Et parfaite réussite dès le générique, qui est pourtant un seul... Lire la critique de Les Diaboliques

10 10
Avatar Impétueux
9
Impétueux ·