Affiche Les Enfants du paradis

Critiques de Les Enfants du paradis

Film de (1945)

Sur le boulevard du crime, vous vous promenez, et tombez amoureux d'une fleur, Garance

Sur le boulevard du crime, vous vous promenez, et tombez amoureux d'une fleur, Garance. Il y a Baptiste, le mime enfant de la lune, tellement fou d' amour qu'il n'ose cueillir la fleur... Frédéric Lemaitre, retenez bien ce nom, car un jour il sera un jour en haut de l'affiche, n'a pu résister lui.... Que voulez-vous," Paris est si petit pour ceux qui s'aiment d'un si grand amour"... Ah... Lire l'avis à propos de Les Enfants du paradis

52 15
Avatar PhyleasFogg
10
PhyleasFogg ·

Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment comme nous d'un aussi grand amour !

Ce film, je l'aime. Ce film, c'est la vie. C'est la poésie de tous les jours, c'est des acteurs parfaits et un Prévert touché par la grâce. C'est des dialogues magiques qui filent, qui dansent et qui m'enchantent. Sans oublier ces personnages si touchants, plein de simplicité et de grâce. Garance, cette femme si simple et si belle qui n'aspire qu'à rire et à être gaie me ravit à chaque... Lire l'avis à propos de Les Enfants du paradis

71 11
Avatar Wings
10
Wings ·

Critique de Les Enfants du paradis par Gérard_Rocher

Dans Paris en 1828 le Boulevard du Temple est appelé également "Boulevard du crime" et il porte bien ce surnom. Cette artère grouillante comporte quelques théâtres, dont le "Théâtre des Funambules", tous spécialisés dans des pièces dont les sujets recèlent quelques scènes de crimes plus ou moins atroces. Ces établissements offraient comme actuellement un dernier... Lire la critique de Les Enfants du paradis

57 44
Avatar Gérard_Rocher
10
Gérard_Rocher ·

La Lune, c'est mon pays

[SanFelice révise ses classiques, opus 31 : https://www.senscritique.com/liste/San_Felice_revise_ses_classiques/504379#page-1/ ] Les Enfants du paradis, c'est une véritable mythologie. Classé, à la fin des années 80, "meilleur film français de tous les temps", c'est le sommet de toute une... Lire la critique de Les Enfants du paradis

54 18
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Les rêves, la vie, c'est pareil.

1945 est une date très importante, qui restera gravée dans le cœur de tout français, qu'il ait connu ou non cette époque. On attendait depuis des années la fin de cette période insoutenable, des gens sont morts et l'on regrettera à tout jamais le fait qu'ils n'aient pu connaître cette date historique qu'est 1945. En effet, après des années de supplices et d'attente... Après trois ans de... Lire la critique de Les Enfants du paradis

33 11
Avatar Alex La Biche
10
Alex La Biche ·

"Et qu’est-ce que vous voulez que ça me fasse la vie, c’est pas la vie que j’aime, c’est vous."

Après bientôt un an d’abstinence, je reprends la plume, avec autant de prudence que d’émotion. Non pas comme autrefois, temps fructueux où des millions de phrases -à jamais perdues de n'être point notées- envahissaient mon esprit lors du visionnage d’une oeuvre. Simplement par angoisse, de voir cette page désespérément blanche, de constater que toujours ces quelques mots lancés à tout hasard... Lire la critique de Les Enfants du paradis

24 8
Avatar emmanazoe
8
emmanazoe ·

"Vous parlez comme un enfant..."

Sur le Boulevard du Crime passent les gens, et les nôtres apparaissent tour à tour ensorcelants, magnifiques. Sur le Boulevard du Crime, au soleil de Paris, les destins se lient comme le lierre à la treille ; les destins mêlés d'un dandy shakespearien, d'un mime au cœur tendre, d'une belle insouciante et d'un aigre forban... Je m'immergeai dans ce film-fleuve, dans un XIXe impeccable, comme... Lire la critique de Les Enfants du paradis

20 9
Avatar dutch
10
dutch ·

"Les gens n’aiment pas qu’on rêve"…

…Mais laissez-moi rêver d’un paradis comme celui-ci... "Alors ils vous cognent dessus, histoire de vous réveiller un peu, heureusement j’avais le sommeil dur. Plus dur que les coups." Vous pourrez me cogner, essayer de me réveiller mais vous ne m’enlèverez jamais de la tête que tu es le plus beau film du monde, qu'en t'admirant je vis un rêve éveillé.... Lire l'avis à propos de Les Enfants du paradis

17 9
Avatar Luanana
10
Luanana ·

« Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment, comme nous, d'un aussi grand amour. »

Antérieur à la Nouvelle Vague et ses expérimentations narratives, le cinéma Français a par le passé connu un premier âge d’or, une génération de production cinématographique impactant l’esthétique du Cinéma mondial. Le « Réalisme Poétique », ainsi défini par la récurrence thématique et visuelle de ses productions, se caractérisait comme un Cinéma profondément social; une représentation... Lire la critique de Les Enfants du paradis

21 8
Avatar Wirn
10
Wirn ·

Critique de Les Enfants du paradis par ghyom

Boulevard du Temple, les destins s'entremêlent entre artistes rêveurs, public et malandrins. La ronde s'organise et les amours se dévoilent : Amoureux sportif, pour le plaisir de séduire et la beauté du mot : Frédéric Lemaître acteur rêvant de gloire. Amoureux timide, doux rêveur et formidable poète du geste : Baptiste... Lire la critique de Les Enfants du paradis

21 4
Avatar ghyom
9
ghyom ·