Affiche Les Feux de la rampe

Critiques de Les Feux de la rampe

Film de (1952)

Critique de Ryce753

Un très beau film du maître Chaplin. L’histoire est assez fantaisiste et on a droit à de belles réflexions philosophiques sur la vie. Le déroulement des situations et les dialogues sont riches, inspirés et bien interprétés de la part des acteurs. Chaplin est toujours très expressif et passe du rire aux larmes pour notre plus grand plaisir. Le thème musical du film est beau et mélancolique, ce... Lire la critique de Les Feux de la rampe

1
Avatar Ryce753
10
Ryce753 ·

Encore un film de Chaplin!

Encore un film de Chaplin! Eh oui, je suis une grande fan de Chaplin. Les feux de la rampe est un film sonore (bien que Chaplin ai été contre le film sonore, il a quand même dû s'adapter à la technologie pour rester dans la course). ce film traite des difficultés des artistes en fin de carrière, ceux qui ont connu un succès retentissant et puis qui sont petit à petit oublié (voire rejetés) par... Lire l'avis à propos de Les Feux de la rampe

1
10
·

Critique de Les Feux de la rampe par Rahab

Un bel hymne entonné avec du grand Chaplin. Calvero, l'artiste déchu campé par Chaplin, est nostalgique, mélancolique, du temps où il brillait sous les feux de la rampe ! Réflexion sur sa propre carrière d'immense cinéaste ? L'évolution du cinéma tendrait à saper les comédies burlesques et les numéros comiques que l'on pourrait voir dans les "Charlots" ou chez son compère Buster Keaton ?... Lire la critique de Les Feux de la rampe

1
Avatar Rahab
10
Rahab ·

Critique de Les Feux de la rampe par g0urAngA

Chaplin prend ici un malin plaisir à déconstruire l’image de Charlot. On ne retrouvera donc en aucun cas dans ce film toute la poésie du génie mis à part dans le fameux numéro avec Buster Keaton. Mais heureusement, les feux de la rampe offre une jolie réalité sur la difficulté pour l’artiste de garder toute sa dignité face aux ans et aux dures lois du show-biz... Lire la critique de Les Feux de la rampe

1
Avatar g0urAngA
6
g0urAngA ·

Critique de Les Feux de la rampe par Christine Deschamps

L'année de sortie du film, 1952, incite à l'indulgence... évidemment, le cinéma ne disposait pas des moyens dont il jouit aujourd'hui, les mentalités étaient différentes, le métier d'acteur aussi, les modes, les enjeux, les moyens réduits, tout plaide pour une magnanimité dont pourtant je me suis sentie incapable. La faute à ces longs numéros de clown pathétiques ou de danse en caméra... Lire la critique de Les Feux de la rampe

2
Avatar Christine Deschamps
4
Christine Deschamps ·