Avis sur

Les Feux de la rampe

Avatar Christine Deschamps
Critique publiée par le

L'année de sortie du film, 1952, incite à l'indulgence... évidemment, le cinéma ne disposait pas des moyens dont il jouit aujourd'hui, les mentalités étaient différentes, le métier d'acteur aussi, les modes, les enjeux, les moyens réduits, tout plaide pour une magnanimité dont pourtant je me suis sentie incapable. La faute à ces longs numéros de clown pathétiques ou de danse en caméra statique, à ces dialogues empesés et à ces sentiments outranciers filmés en gros plans démonstratifs. Disons juste que ça a mal vieilli. Pourtant, l'histoire ne manque pas d'intérêt et les acteurs ne sont pas les plus mauvais, mais non, c'est trop daté pour pouvoir passer la rampe. Le clou du kitch : les balades des protagonistes devant un fond filmé qui tremble ou n'avance pas à leur rythme, ou encore l'ombre projetée du protagoniste sur le décor peint derrière lui... A voir par intérêt historique, tout au plus. Bonne chance pour vous enlever de la tête la rengaine mélancolique répétée mille fois après la fin du film...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 116 fois
0 apprécie · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Christine Deschamps Les Feux de la rampe