Le vieil homme et la mort.

Avis sur Les Fraises sauvages

Avatar Gand-Alf
Critique publiée par le

Le cinéaste Ingmar Bergman n'avait jusqu'à maintenant jamais pris le temps de s'arrêter devant ma porte. Aucun panneau d'interdiction pourtant, juste peut-être une succession d'occasions manquées. Carence de cinéphile aujourd'hui en toute petite partie réparée avec la découverte des "Fraises sauvages", Ours d'or à Berlin en 1957.

A travers la dernière journée d'un vieux bougon se réveillant avec une soudaine peur existentielle commune à tout un chacun, Bergman signe une oeuvre funèbre où la grande faucheuse rôde à chaque plan, mais étrangement rafraîchissante, célébrant la vie dans toute sa simplicité, dans les petits riens qu'elle sait parfois nous offrir.

Bien que par instant abscons et très particulier, "Les fraises sauvages" baigne dans un doux onirisme, nous entraînant dans les souvenirs du vieil homme parfaitement incarné par Victor Sjöstrom par la grâce d'une mise en scène soignée aux images splendides, proches par moments du conte.

Une première approche de l'univers de Bergman plutôt concluante pour ma part, "Les fraises sauvages" étant une oeuvre délicate et universelle sur le temps qui passe, une ode à la vie compensant ses quelques longueurs par une facture technique magnifique et par une interprétation impeccable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 489 fois
21 apprécient

Gand-Alf a ajouté ce film à 3 listes Les Fraises sauvages

  • Films
    Cover Fairy tales.

    Fairy tales.

    Quelques longs-métrages s'inspirant directement ou indirectement du conte de fée.

  • Films
    Cover 1957.

    1957.

    Avec : Le Château de l'araignée, 12 hommes en colère, Quand passent les cigognes, Les Sentiers de la gloire,

  • Films
    Cover 365 days of magic... or not.

    365 days of magic... or not.

    Avec : Sarah Silverman : We Are Miracles, Explorers, The Collector, « Il » est revenu,

Autres actions de Gand-Alf Les Fraises sauvages