Avis sur

Les Fraises sauvages par Sophia

Avatar Sophia
Critique publiée par le

Très beau film, évidemment très émouvant mais surtout troublant, Les Fraises Sauvages a cependant, enfin j'ai trouvé à ce film un petit côté brouillon. Dans le sens où on a au début ce vieil homme, et une mise en scène très classique, et cette voix off qui m'a rebuté un peu, faut dire que la voix off a été tellement mal utilisé depuis, mais bref, j'ai eu du mal à rentrer dedans au début. Faut bien dire que le héros n'est pas vraiment sympathique, sans être antipathique, il laisse tout simplement indifférent et cela est bien son problème d'ailleurs. Et puis il y a ce rêve qui arrive très vite. Et là, on est scotché. Il y a quelque chose du Chien Andalou, du Dadaïsme et de Surréaliste dans cette séquence onirique complètement hallucinée et surtout malaisante. A partir de cet instant, la magie de Bergman se distille, et on ne s'en rend pas réellement compte, mais déjà on est envoûté, charmé, intrigué bien qu'un peu mal à l'aise. Et puis ils partent, discutent, il y a quelque chose de troublant entre ce vieil homme en apparence guindé et sa belle fille, ils semblent appartenir à la haute société et pourtant se tutoie. Il y a ce sous-bois et ces souvenirs qui reviennent, se mêlant au présent, troublant encore plus, le passé en costume semble appartenir à une époque très très lointaine, c'est presque un tableau, ça crit, ça piaille, ça se chamaille, mais ils ont déjà disparus, et les cris se muent en chuchotis envoûtant qu'on tente de conserver, serrant les doigts, fermant les paupières, priant intérieurement. Lui y demeure. Le héros semble plus appartenir au passé qu'au présent et s'étonne qu'on puisse l'apprécier, qu'on puisse l'aimer, lui, le rejeté par son grand amour, l'homme cruel qui a laissé sa femme lui échapper, revit chaque erreur du passé comme s'il allait à son propre tribunal, son propre procès, avec les trompettes de l'apocalypse. Reste le goût amer des remords et la douceur âcre des souvenirs d'un passé envolé, qu'on enjolive, afin d'en masquer les fissures.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 257 fois
2 apprécient

Autres actions de Sophia Les Fraises sauvages