Contours de la nuit qui vient

Avis sur Les Fraises sauvages

Avatar Brune Platine
Critique publiée par le

Même si je suis restée un peu en-dehors de ce film, dont la lenteur, la pesanteur parfois, m'ont un peu dérangée, je dois reconnaître qu'il est bourré d'intentions et de richesses - et méritera sans doute un deuxième visionnage d'ici quelque temps.

Ce voyage d'un vieux médecin, autant aimé et admiré de ses anciens patients que vertement critiqué par son cercle familial, est bien sûr éminemment symbolique. Dans ce film, il semble d'ailleurs n'être question que de cela : les symboles. Rêves, miroirs, horloges sans aiguilles, faux-semblants, songeries et réminiscences ne font que s'entrecroiser dans une atmosphère étrange à la fois naïve et grinçante qui n'est pas sans égarer un peu la néophyte de Bergman que je suis.

J'ai toutefois trouvé très bien menée cette lente remontée des souvenirs, cet examen introspectif au fond que subit le personnage principal au seuil de la mort, ce bilan qu'il dresse de ses compétences, de ses manquements... Tout cela est très original, riche et offre la part belle aux expressions et déploiements - novateurs, assez avant-gardistes pour l'époque - du subconscient.

J'ai également songé, en voyant la scène de fin, que l'homme âgé n'est autre qu'un enfant en mal de consolation et que nous n'en aurons jamais fini de notre enfance, de cet âge d'or si mystérieux qui recèle tous les secrets de notre être.

Bergman nous parle, avec ses Fraises sauvages, de deuil, de pardon, de réconciliation, de paix avec le passé et ses tourments - de bien belle et intense façon.

A voir toutefois absolument en version originale - la version française livrant d'insupportables voix féminines haut perchées et pleurnichardes.

A réexplorer, donc, plus attentivement - mais hautement prometteur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 371 fois
20 apprécient

Brune Platine a ajouté ce film à 1 liste Les Fraises sauvages

Autres actions de Brune Platine Les Fraises sauvages