Affiche Les Galettes de Pont-Aven

Critiques de Les Galettes de Pont-Aven

Film de (1975)

Le sexe comme livre de vie ? Pourquoi pas, après tout...

On peut évidemment (et après tout pourquoi pas ?) se limiter à la vision au premier degré et prendre le film pour ce qu'il est aussi, une saine gaudriole dans laquelle les femmes ne sont pas farouches et où les bonnes répliques fusent. Et puis il y a cette scène surréaliste où Dominique Lavanant tapine en bigouden et demande à Jean-Pierre Marielle de "laver son Jésus" le tout avec un... Lire l'avis à propos de Les Galettes de Pont-Aven

1 1
Avatar estonius
10
estonius ·

Pour les nostalgiques d'un érotisme oublié et méprisé

Après "Mais ne nous délivrez pas du mal", c'est mon deuxième Joël Seria-Jeanne Goupil. Regrettant les films incluant le graveleux sans état d'âme, j'ai apprécié ce sympathique film dans la mesure où le propos reste léger et touche au coeur du paradoxe de la beauté des femmes. L'homme-artiste est un homme Icare de la femme : si elle le sublime - en superficie, elle le désoeuvre aussi. Seria... Lire l'avis à propos de Les Galettes de Pont-Aven

1
Avatar OVBC
6
OVBC ·

Critique de Les Galettes de Pont-Aven par Schwitz

Joël Séria est un réalisateur que très peu de gens semblent connaître, pourtant son œuvre mériterait d'être découverte, à commencer par son film de 1971 "Mais ne nous délivrez pas du mal", qui était bien frappant, et où Séria semblait miser sur une direction artistique choquante qui n'avait pas peur d'aller presque dans le mauvais goût. Avec Les Galettes De Pont-Aven, on tient pourtant un... Lire l'avis à propos de Les Galettes de Pont-Aven

1
Avatar Schwitz
7
Schwitz ·

Une petite galette?

Les petits gourmands, amoureux du septième art flirtant sans cesse avec les classiques du cinéma français, ne peuvent passer à côté de cette douceur délicieuse accompagnant thé ou café, émoustillant nos papilles avec un goût beurré et sucré très agréable. Notre palais remercie le côté glouton de l'être humain pour cette gâterie bretonne. Joël Séria, lui, nous offre un autre délice. Il nous a... Lire la critique de Les Galettes de Pont-Aven

2
Avatar Urkyjo
8
Urkyjo ·

Peindre ET faire l'amour

Encore un hymne aux fesses comme les aiment les obsédés de la gent masculine... Mais quel hommage vibrant ! Ne serait-ce que pour la réplique de Marielle, étonnement jeune, qui décrit avec une sincère émotion le postérieur de sa conquête. Donc Marielle, moustachu et tristounet, va son chemin de VRP. Il y croise des muses sans lesquelles il n'aurait guère que motifs à déprimer. C'est dans cette... Lire la critique de Les Galettes de Pont-Aven

1
Avatar tizboe
7
tizboe ·

Quel cul !

Je suis un peu déçu pour la première fois d'un film de Séria. Pas que ça ne soit pas bien, mais le film est composé en deux parties, une première partie où le héros interprété par Marielle erre et baise un peu tout ce qui bouge et une autre où il déprime... Et autant la première partie m'a bien fait rire, les dialogues sont délicieux, autant l'autre... boarf... disons que je l'ai trouvée... Lire l'avis à propos de Les Galettes de Pont-Aven

1
Avatar Moizi
6
Moizi ·

Critique de Les Galettes de Pont-Aven par Fab83

Marielle en représentant de parapluie qui va d'un coup se lacher pour vivre d'amour et d'eau fraîche débarquant à Pont- Aven joue divinement bien. Il y a de nombreuses scènes érotiques mais ce n'est pas vulgaire. Bernard Fresson est très bon aussi en pervers fort en gueule. Lire l'avis à propos de Les Galettes de Pont-Aven

2
Avatar Fab83
8
Fab83 ·

"Regarde-moi ce cul !"

J'ai toujours eu une affection particulière pour Jean-Pierre Marielle, pour son jeu d'acteur, ses répliques, ses mimiques, son personnage quoi. Les Galettes de Pont-Aven ne déroge pas à cette règle. Le film est frais, c'est en Bretagne et j'adore la Bretagne !..c'est un "brin" grivois, dévergondé mais pas trop non plus. Rien que pour la performance de Marielle, ce film vaut la peine d'être vu. Lire l'avis à propos de Les Galettes de Pont-Aven

1
Avatar lehibououzbek
7
lehibououzbek ·

Critique de Les Galettes de Pont-Aven par Alligator

Ode à la grivoiserie, à l'amour obsessionnelle des hommes pour la féminité, à la vulgarité assumée, à la sexualité animale, aux phéromones et autres mystères enivrants. Le plus grand rôle de Marielle, représentant de commerce presque enfant, qui devient peintre gynémaniaque jusqu'à perdre toute sa puissance et sa dignité, s'offrant jusqu'à la folie à sa passion dévorante : le cul des femmes. Lire la critique de Les Galettes de Pont-Aven

1
Avatar Alligator
8
Alligator ·

"Ah nom de dieu de bordel de merde !"

Une petite comédie volontiers paillarde des années 70 et signe de son époque, celle de la "révolution sexuelle" et d'un échangisme impromptu (même si le terme est sans doute un peu fort, quoique...) ou en tout cas de caractères volages derrière les derniers voiles -ou plutôt oripeaux- de la bienséance d'une éducation de petits bourgeois... C'est aussi peut-être la crise de la... Lire la critique de Les Galettes de Pont-Aven

Avatar Broyax
7
Broyax ·