Les aventuriers des plaisirs perdus

Avis sur Les Garçons sauvages

Avatar Cyprien_P-L
Critique publiée par le

Rares sont les films qui repoussent les limites des attentes d'un spectateur pour offrir quelque chose de nouveau, de plus sensoriel et expérimental quitte à perdre une partie du public en le déroutant totalement. Des cinéastes comme David Lynch et Alejandro Jodorowsky ont cependant érigé en cheval de bataille le fait qu'un film soit plus une oeuvre à vivre qu'à comprendre, un voyage mystique pour l'esprit utilisant les multiples artifices offerts par un format cinéma qui laisse une assez grande marge de manoeuvre à ces artistes adeptes du surréalisme.
Pour son premier long-métrage, Bertrand Mandico plonge allègrement dans cette mouvance du 7ème art en livrant un film inclassable, empruntant aussi bien au cinéma d'aventure des séries B des années 60-70 qu'au trip sensoriel en passant par l'érotisme dévergondé. "Les garçons sauvages" n'est pourtant pas une oeuvre vide de sens. En suivant l'étrange voyage de 5 jeunes garçons (tous incarnés par des actrices, la transformation est assez bluffante) dans un parcours initiatique teinté de plaisir et de violence, Mandico explore les limites du genre sexuel et trouble totalement nos repères entre imagerie sexuelle repoussante et intérêt déconcertant pour cet univers à la fois cradingue et étincelant. Si les premiers instants du film laisse craindre une excursion impénétrable dans l'esprit d'un cinéaste auto-centré sur ses propres pulsions, la suite relève admirablement le niveau à travers cette aventure hypnotique où le bizarre surgit à tout instant. De plus, le côté aventure apporte un certain attrait au film qui le rend d'autant plus mystérieux mais qui permet à l'histoire de trouver une certaine cohérence dans cette longue route vers des territoires inconnus. Le film n'échappe pas à quelques moments qui flirtent avec le ridicule mais il trouve un certain équilibre dans sa narration qui rend l'ensemble assez homogène.
L'effet recherché est là, "Les garçons sauvages" pousse à l'immersion la plus totale grâce à des effets de mise en scène astucieux et beaux et à des thématiques qui mériteraient qu'on s'y attarde bien plus longtemps que ne le laisse entendre le premier visionnage (le rôle des hommes et des femmes dans notre monde, la nature même des membres de chacun des deux sexes, ...).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 139 fois
2 apprécient

Autres actions de Cyprien_P-L Les Garçons sauvages