👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Attendu comme le film de super-héros de l'année, Les Gardiens de la Galaxie est probablement le film le plus osé de Marvel à ce jour. Un blockbuster déjanté mis entre de bonnes mains, aussi derrière que devant la caméra. Tiré du comics éponyme, le long-métrage nous entraîne dans un espace intersidéral à la Star Wars, avec des aliens de toutes les formes et de toutes les couleurs, des anti-héros attachants et un univers riche et complet...

Mené par le Terrien Peter Quill alias Star-Lord, un aventurier rusé clairement inspiré par Han Solo, le groupe se compose petit à petit de Rocket, un raton-laveur mercenaire cynique et colérique, de son partenaire Groot, un arbre humanoïde candide qui ne sait dire que « I am Groot », le puissant Drax et la féline Gamora (probablement le personnage le moins exploité). Tous poussés par leurs propres motivations, ils vont s'allier malgré eux pour sauver la galaxie de la destruction et vaincre le méchant Ronan.

Un pitch simpliste mais rebondissant qui, entremêlé de gags maîtrisés et de séquences d'action explosives, nous en met plein la poire durant presque deux heures. Écrit et réalisé par James Gunn (Horribilis, Super), le long-métrage puise sa force dans son côté mi-sérieux mi-comique dosé à la perfection. Quant à la mise en scène, elle reste de loin la plus belle de chez Marvel à ce jour.

Courses-poursuites en vaisseaux spatiaux, fusillades pétaradantes, bastons de bar et vannes sèches vont s'entrechoquer pour ne jamais faire faiblir le film également peuplé de séquences plus dramatiques. Effets spéciaux bluffants, maquillages kitchs réussis et décors éblouissants permettent quant à eux d'offrir à nos yeux un véritable spectacle coloré et vivant plus vrai que nature. On jubile non-stop.

L'interprétation est, elle, fabuleuse, allant du futur bankable Chris Pratt à Zoe Saldana en passant par Dave Bautista, Michael Rooker (toujours fidèle au réalisateur) et même Benicio Del Toro en dépit de son rôle tenant du cameo. Détonant, hilarant et quasi-culte de par des innombrables répliques folles, Les Gardiens de la Galaxie est avant tout un space-opera dantesque et une impressionnante leçon d'entertainment dont Marvel peut être fière.

il y a 3 ans

Les Gardiens de la galaxie
Torpenn
5

Le raton laveur à carreau, l'arbre aux trèfles, le roi des piques et la dame écoeure

Il y a quelque chose d'un peu triste à constater que le plus sympathique des blockbusters de l'été souffre des défauts désormais inévitables dans les grosses productions actuelles et se révèle...

Lire la critique

il y a 7 ans

148 j'aime

68

Les Gardiens de la galaxie
Gand-Alf
8

Unusual suspects.

Désormais omniprésent dans l'industrie du divertissement cinématographique, inondant nos écrans de super-héros en tout genre, Marvel Studios semblait incapable de se renouveler, de prendre le moindre...

Lire la critique

il y a 8 ans

125 j'aime

12

Les Gardiens de la galaxie
Veather
6

Gamora, par amour du goût

Mes éclaireurs, entre autres, ont tous fait de très bonnes critiques, structurées et analytiques. Je ne vois donc pas le besoin d'en faire autant; ainsi vais-je donner mon avis subjectif en disant...

Lire la critique

il y a 8 ans

112 j'aime

57

Wonder Woman 1984
MalevolentReviews
3

Tant qu'il y aura des hommes

Toujours perdu dans une tourmente de décisions visuelles et scénaristiques, de décalages et de tonalités adéquates, DC Comics se fourvoie une nouvelle fois dans un total manque de cohésion et par...

Lire la critique

il y a plus d’un an

62 j'aime

5

Kaamelott - Premier Volet
MalevolentReviews
5

Les prolongations

Il l'a dit, il l'a fait. Plus de dix ans d'absence, dix ans d'attente, dix ans de doute, une année de retard à cause de la pandémie. Kaamelott a marqué la télévision, de par son ampleur, son aura...

Lire la critique

il y a 10 mois

39 j'aime

10

Dune
MalevolentReviews
5
Dune

L'Épice aux étoiles

Attendu comme le Messie, le Dune nouveau aura été languissant avec son public. Les détracteurs de Denis Villeneuve s'en donne à cœur joie pour défoncer le produit à la seule vue de sa bande-annonce,...

Lire la critique

il y a 8 mois

38 j'aime

5