Le blockbuster dans ce qu'il a de plus divertissant (Spoilers inside)

Avis sur Les Gardiens de la galaxie

Avatar Roxassanctuary
Critique publiée par le

Depuis 2006, et après les événements d'Annihilation qui ont bouleversé la mythologie comics de l'univers spatial de Marvel, la popularité des Gardiens de Peter Quill n'a cessé d'augmenter. C'est alors sans surprise que la belle équipe a droit à une adaptation cinématographique.

Passage au mixer...
Pas la peine d'attendre une reprise de l'intrigue mettant en scène les troupes d'Annihilius s'emparant de la galaxie, ou encore la destruction de la Nova Corps éconduisant à l'avènement de Richard Rider en tant que Nova Prime, ou tous autres événements de cette grande guerre conduisant à la "création" des Gardiens, l'histoire du film est totalement inédite. La joyeuse équipe, elle-même, est amputée de membres comme Bug, Phyla-Vell, Dragon-Lune ou encore Major Victory.
L'histoire commence sur un Peter Quill, qui se donne, apparemment, lui même l’appellation de Star-Lord et qui dérobe un artefact mystérieux dans des ruines toutes aussi mystérieuses. Mais, manque de bol, il se retrouve pourchassé par des Krees commandés par Korath et parvient de justesse à s'échapper. Sa tête est alors mise à prix. Alors que "Star-Lord" cherche à refourger son butin sur Xandar, en doublant au passage celui qui l'avait mis au parfum pour ce travail, Yondu, il se retrouve pourchassé par Gamora, envoyé par Ronan lui-même, pour récupérer l'objet, et Rocket Raccon, accompagné de Groot, qui ont eu vent de la prime sur sa tête. Au vu du chaos qui en a résulté, les comparses se retrouvent tous arrêtés par la Nova Corps et envoyés dans la prison spatiale de Kyln. Là, ils rencontrent Drax, qui a comme seul idée de tuer Ronan qui est à l'origine de la mort de sa famille. Ayant pris la décision commune de s'évader et de chercher à savoir pourquoi cet objet est si important pour l'accusateur, ils mettent leur plan à exécution et leur bien étrange odyssée, débute.

Vous en reprendrez ?
A moins d'être un fan hardcore qui recherche une adaptation fidèle et sans surprises du propos, auquel cas, ce sera une complète douche froide, on ne peut rester insensible à la volonté de James Gunn de retranscrire l'esprit fantasque et léger du comic originel. Les personnages sonnent juste, l'humour est grinçant, et certaines répliques sont vouées à devenir cultes. Le scénario ne casse pas trois pattes à un canard mais est un carburant suffisamment motivant pour justifier les péripéties. Ce n'est pas parfait pour autant, comme par exemple le retournement de veste de Gamora qui n'est pas réellement explicité ou encore les origines "réelles" de Star-Lord, jetées nonchalamment, lors du dénouement, sans parler du caractère insipide et vide du personnage de Nebula.
Les autres points forts sont une direction artistique brillante, qui rend les panoramas, ainsi que les vaisseaux et l'architecture des différents lieux traversés, magnifiques, ainsi qu'une bande son sympathique sortie tout droit de la compilation de morceaux des années 70/80 de Peter Quill.
On peut pester sur la légèreté ambiante du film, mais on passe tellement de temps à se gausser sans trop y penser qu'il semble remplir, plutôt brillamment, sa part du contrat de nous fournir un divertissement gratiné d'action et de références aux univers Marvel.

Bilan du voyage dans l'espace: Sans être une adaptation bête et méchante des réelles origines des gardiens, monsieur Gunn, à l'intelligence de retranscrire avec beaucoup de justesse les fondamentaux du support d'origine. A savoir, l'humour et le caractère grandiose d'une lutte à l'échelle de pugilats intergalactiques. Il est loin d'être parfait, mais propose une approche différente qui surprendra l'initié et qui divertira le cinéphile qui ce sera mis dans l'esprit de visionner un blockbuster léger mais sympathique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 348 fois
6 apprécient

Autres actions de Roxassanctuary Les Gardiens de la galaxie