Star Wars avec une BOF de Tarantino

Avis sur Les Gardiens de la galaxie

Avatar Le Rêveur
Critique publiée par le

Oui, oui, vraiment, j'insiste. Avant de hurler au sacrilège et appeler les stormtroopers, vous vous souvenez du 1er Star Wars ? Non pas le truc moyen avec la course de vaisseau et l'extra-terrestre lourdingue, pas le catastrophique épisode 3 (lire ma critique), non l'épisode 4, le tout 1er, avec sa princesse, son droïde gaffeur, son jeune premier blond naïf et le vieux mentor ermite mystérieux qui l'initie à la Force, cette puissance mystique à la sauce hippie et pas un truc à base de pseudo mitochondries. A la fin ils explosent avec l'aide d'un contrebandier pas si cynique une machine de guerre grande comme une planète tenue par un grand méchant qui aime le noir et serrer les cols de chemises parce que les crétins qui l'avaient construit avaient relié une bouche d'aération à son générateur principal (ah m.... spoiler).

Enfin bref j'ai retrouvé dans Gardiens de la galaxie la même magie et planètes fabuleuses (raaah Knowhere la planète crane et Morag), la quasi même équipe de pieds nickelés (le trafiquant, le side kick incompréhensible ou muet, la femme fatale, le chasseur de prime et le vengeeeeeur) , le même humour entre deux scènes d'action (""Ils recrutent des nains, maintenant dans les commandos ?" = "Je vais mourir entourée des plus grands idiots de la galaxie..."), les même méchants très méchants (en badass, Ronin vaux bien Darky, et Thanos l'empereur. Je veux bien prendre les paris, combat organisé en prime time par mes soins, 10,000 crédits mise minimum), les mêmes effets spéciaux bluffants et les mêmes batailles de folaï.

Niveau réalisation on est d'ailleurs à des années lumières de celle parfois poussive de Lucas, tout s'enchaine à la perfection, jamais de temps morts. Mais bon y'a quand même 37 ans d'écart entre les deux films.

Les cerises sur le gâteau c'est les références terriennes et la 3D parfaite, ni gadget ni trop invasive, sans arriver néanmoins à l'étalon maître, Avatar.

Au début les petits morceaux de pop disséminés ça et là c'était aussi des cerises, mais à force de revoir le film (4, 5, 6 fois) et d'écouter la BOF, je me suis aperçu qu'elles étaient un ingrédient majeur à la réussite des Guardians (voir ma critique) qui explique la bonne humeur dégagée par cette œuvre. La bande originale de Tyler Bates fait le job, sans grande surprises, mais efficace.

Bref c'est impossible de ne pas prendre son pied si on aime la SF, Marvel, Star Wars, la musique cool ou les films qui ne se prennent pas au sérieux. Ou les 5. Je pense que les gamins qui ont vu le film ont du se prendre la même baffe que moi quand j'avais leur age. Moi ce film est passé au cours des mois de "bonne surprise" à "film culte" j'en suis au 6ème visionnage avec toujours le même plaisir.

Une nouvelle série culte est peut être née, à voir avec l'épisode 2, mais pour battre l'Empire contre attaque va falloir que Marvel et Gunn mettent les bouchées doubles. Voir triple niveau dark et rebondissements.

...Mais à propos, qui est donc le père de Quill ?

Thanos: "Je suis ton père..."
Quill: "Naaaaaaaaan !!!"
(...fondu enchainé, musique de Footloose :-)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 435 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Le Rêveur a ajouté ce film à 18 listes Les Gardiens de la galaxie

Autres actions de Le Rêveur Les Gardiens de la galaxie