Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Le monde d'hier.

Avis sur Les Grandes Manœuvres

Avatar -Piero-
Critique publiée par le

Le livre magnifique de Stefan Zweig Le Monde d'hier, laissé inachevé par le suicide l'auteur en 1942, fait ressentir, avec une acuité et une clairvoyance sans commune mesure avec les froides analyses de la plupart des historiens, à quel point août '14 fut une rupture radicale et définitive dans l'histoire universelle, voire dans la civilisation.

Loin de moi l'idée de comparer Les grandes Manœuvres à ce chef d'oeuvre, la France n'étant pas l'empire austro-hongrois, René Clair n'étant pas Zweig.

Autant le livre fait ressentir une nostalgie désespérée pour le bouillonnement artistique et intellectuel qui caractérisait la Vienne fin de siècle, autant Clair dépeint avec amusement et sans doute un certain cynisme la vie d'une petite ville française de garnison, à la veille d'une guerre à laquelle nul ne pensait, dans toute sa superficialité.

Nulle nostalgie là-dedans, sinon peut-être celle d'une légèreté très soutenable, sans doute à jamais perdue.

Une superficialité en partie involontaire, car liée au caractère assez calamiteux du jeu des interprètes du couple vedette, Michèle Morgan et Gérard Philipe, Clair n'ayant pas dû leur imposer grand chose en tant que directeur d'acteur...

Logiquement, le film aurait dû passer de la comédie légère au drame sentimental, le jeune don Juan étant pris à son propre piège, tombant amoureux d'une femme dont il ne pensait que s'amuser. Le problème étant qu'à aucun moment Gérard Philipe ne parvient à faire ressentir la moindre tension dans la relation, et sa partenaire féminine pas beaucoup plus. Deux comédiens à mes yeux très surévalués.

Par bonheur les seconds rôles (en particulier Brigitte Bardot) sont excellents et le montage du récit sait rester toujours vif et allègre.

Finalement un ratage bien réussi, et n'est-il pas temps de revendiquer haut et fort le droit d'être superficiel et un peu con dans un monde désormais écrasé par l'esprit de sérieux et de lourdeur ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 229 fois
28 apprécient

Autres actions de -Piero- Les Grandes Manœuvres