"I Have a Dream" qu'il disait.

Avis sur Les Griffes de la nuit

Avatar Le_Prophète
Critique publiée par le

Le moins que l'on puisse dire, est que Wes Craven et John Carpenter (sans oublier les très bons Argento et Romero, mais dans un genre bien différent) sont sans conteste les maîtres de l'horreur apparus durant les 70's et ayant atteint des sommets durant les 80's . Ils ont d'ailleurs connu une destinée pour le moins semblable. Pour preuve, les années 90 ont été beaucoup moins prolifiques. A part L'Antre de la Folie, pas grand chose à sauver pour Big John, et concernant Wes, seul le premier Scream est à retenir, tant les suites sont désolantes. Et pour ce qui est des années 2000, si Craven a bien essayé de nous y faire croire avec son Scream 4 (pari à demi-réussi, et donc à demi-raté aussi) , il n'y a absolument rien à sauver.

Mais attardons-nous sur Wes Craven, on parle quand même des Griffes de la Nuit. Carpenter ce sera pour une autre fois. Maître de l'horreur incontesté, on lui doit de nombreuses oeuvres devenue cultes, telles La Dernière Maison sur la Gauche, La Colline à des yeux, Les Griffes de la Nuit, mais surtout Scream, lui permettant d'être populaire au près d'une nouvelle génération (et de parodier ses oeuvres précédentes, en quelques sortes) .
Mais le principal problème des premiers films de Craven, est qu'ils vieillissent atrocement mal. Pour une fois, les remakes (assez bons, il faut reconnaître) de ses premières oeuvres, sont tout à fait légitimes.

Et les Griffes de la Nuit a aussi l'honneur d'un remake. Désastreux? Je ne l'ai pas vu, mais au vu des critiques un peu partout, c'est apparemment très loin d'être une réussite. Pourquoi? Probablement car Les Griffes de la Nuit n'avait pas besoin d'être remaké. En effet, même si le film n'est pas exempt de défauts, il fonctionne encore plutôt bien de nos jours.

Il faut dire que l'idée de base est surement l'une des grandes réussites du film: tu t'endors, tu meurs. Or, on sait bien qu'on ne peut pas tenir éveillé bien longtemps, même en prônant un régime à base de café ou autres vitamines C. Puis les rêves ont toujours été le siège de nombreuses peurs. Et c'est d'ailleurs là que le film est assez malin, puisqu'il ne cesse de brouiller les pistes entre rêve et réalité. Les scènes de classe où Nancy s'endort fonctionnent très bien. Ainsi, à l'instar de Kubrick dans Shining, Craven est lui aussi parvenu à instaurer une ambiance poisseuse, angoissante, alors que le film se déroule en plein jour.

On ne pourra bien évidemment pas faire l'impasse sur l'un des premiers rôles de Johnny Depp, d'autant plus que la meilleure scène du film est en sa présence (présence "liquide" si je puis dire) .

Bien sûr, les effets spéciaux ont subi les outrages du temps, ce qui n'avantage jamais les vieux films de ce genre. Bien sûr, la musique a clairement l'air dépassé (alala ces vieux synthé' ), mais contribue au certain charme que dégage le film. Bien sûr les ados du film sont quasiment tous des gros débiles dépourvus de la moindre intelligence et sont interprétés comme des pieds. Bien sûr, la fin du film n'est que prétexte à une éventuelle suite.

Mais c'est surtout un film génial. Une histoire de vengeance, dôté d'un humour certain, et clairement ancré dans son époque.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1507 fois
28 apprécient

Autres actions de Le_Prophète Les Griffes de la nuit