Héritage bidon : trop déficitaire !

Avis sur Les Héritiers

Avatar 270345
Critique publiée par le

On se prend à espérer de temps en temps, que le service public nous offre autre chose que des séries interminables, peuplé de "sociétaires de la télévision française" souvent écartés du cinéma par manque de talent, et qui y trouvent des rentes de situation.
Comme leurs sociétés de production.
Genre Candice Renoir pour ne citer qu'un exemple ! Et qui meublent tant bien que mal une grille des programmes qui conduisent à ce que le téléspectateur aille voir ailleurs si l'herbe est meilleure.
Ce ne sera pas encore le cas cette fois-ci avec ce brouillon de film.
Je le dis bien souvent et le répète : les chaînes belges d'expression française ne sont peut-être que trois, comme celles que nous avons connues en France, mais les programmes y sont bien meilleurs que sur la fourmilière de notre TNT !
On ne s'est déjà pas trop creusé les méninges pour un titre banal, éculé : ce qui sent déjà l'amateurisme ou le vite fait... Les films ou autres ayant ce titre sont aussi nombreux que la liste de nos impôts ! Pas fute-fute.
Ensuite le sujet dont on nous dit qu'il est "à rebondissements" ! Tu parles :on devrait dire que ça part tellement dans tous les sens que ça rend cette histoire incohérente, mollassonne et pour tout dire, interminable ! Amateurs de puzzles, à vos marques ! A quoi sert cette intro de directrice qui disparaît et dont tout le monde semble se f... ensuite ?
Pourquoi aussi tant de responsables dans un cabinet dont on s'interroge sur le fond de son utilité ?
Depuis que l'industrie a décliné en France, on n'a jamais trouvé autant de métiers aussi inutiles qu'artificiels pour faire passer le temps à de jeunes cadres bac + 5 sans emploi ! Voici donc un cabinet de gestion de crise ! Les avocats ne seraient-ils plus à la hauteur ?..
Aussi utiles que les magasins proposant de vapoter qui fleurirent à chaque coin de rue avant de disparaître en fumée...
Je ne sais trop qui a pondu ce scénario digne de mat'sup (maternelle), ils s'y sont peut-être même mis à plusieurs, mais c'est aussi consternant que pénible à suivre ! Formation aux métiers de scénariste, ça existe mais ça ne n'est pas apparemment le cas du (des) plumitif de cette nébuleuse histoire plan-plan.
Le casting est à la hauteur de ce navet : personne ne sort de ce lot en ayant crevé l'écran, si l'on excepte les vieux routiers genre Girardot qui n'ont aucun mal à faire la différence avec des amateurs..
Et encore moins Sofia Essaid dont on se demande la raison de son acharnement à entretenir son futur cancer des poumons, et faisant une pub éhontée pour la tabagie, en clopant tant et plus... Vraiment utile dans ce flot d'images ? Heureusement, on nous a épargné la pub pour les vaccins...
Ce qui devait être l'illustration musicale de ce plagiat de scandale du médiator, est à la hauteur du reste : en tout cas inadaptée et trop souvent inopportune. On dirait une musique de "réclame" !
Et que de plans inutiles, semblant éparpillés ça et là pour meubler les 105 mmn de ce cafouillage d'image... On vit un quasi-constant huis-clos et ce ne sont pas les multiples vues aériennes de Paris qui vont nous faire prendre l'air !
Bref un ratage, un manque d'imagination dont on susurre qu'il pourrait avoir une suite ?
Et bien ce sera sans moi...
France 2 le 13.09.2021

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
1 apprécie

Autres actions de 270345 Les Héritiers