Les Indestructibles, Pixar mon amour !!!

Avis sur Les Indestructibles

Avatar L_Otaku_Sensei
Critique publiée par le

Les Indestructibles, Les Indestructibles, Les Indestructibles......ah là là ^^, Comment suis je sensé garder mon calme ? comment en quelques lignes puis je décrire synthétiquement ce film, non plus, cette expérience cinématographique si marquante, souvenir (dsl pour le jeu de mot^^) indestructible et indescriptible au coeur de mon enfance et noyau de ma passion pour Pixar et les films d'animation en général !! Alors, comme pour tous ceux qui ont eu la chance d'être de cette génération de la fin des années 1990 et on grandi avec Woody Buzz, et tous les autres de chez Pixar, Pixar et moi ça fait qu'un !
Fan de Toy Story depuis l'âge du biberon, je n'ai jamais raté la sortie d'un seul de leur film au cinéma et ce jusqu'à aujourd'hui. Comme tous fans, je m'accorde à dire que Pixar est connu pour nous pondre de vrais chefs d'oeuvre en la matière. A mes yeux et de tous, Les Indestructibles fait clairement parti de ses plus grands chefs d'oeuvre, bien devant Némo et Là Haut à mes yeux, que je range en haut du podium aux côté de la trilogie Toy Story ! Sorti il y a près de 12 ans aujourd'hui, je me rappel encore très bien de la première fois ou je l'ai vu au cinéma âgé de 7 ans (un de mes premiers cinéma après Monstres & cie, Némo et Shrek 2) avec ma grande soeur et mon père, ce fut juste un immense "Waouh" et la bouche ouverte avec des étoiles pleins les yeux tout du long ! Après les histoires de jouets, des insectes, des monstres et des poissons, c'est cette fois aux supers héros que Pixar à choisit de s'intéressé. Premier essai avec des personnages humains, ce qui pouvait à l'époque représenter un challenge inédit pour la machine à rêve que constitue le studio à la lampe de bureau....et que nenni, c'est bien mal les connaître ! Ce premier essai à l'exercice, ils le remportent haut la main !
Les Indestructibles, c'est l'histoire d'une famille de supers héros.....supers ordinaires; pas comme les autres, ils essaient de se fondre dans la masse et vivre comme des citoyens ordinaires. Robert Parr alias Mr Indestructible, était Jadis connu comme étant le plus grand des supers héros de toute la société. Devenant trop coûteux pour le gouvernement de par les dégâts engendrés par leurs agissement, les supers héros se sont vu contraints de raccrocher le masque et la cape au vestiaire. Aujourd'hui fondu dans l'anonymat, Bob Parr en est réduit à travailler comme employer dans une compagnie d'assurance et mène une vie monotone jusqu'au jour ou il découvre un petit ordinateur dans ses affaires. Notre héros à la retraite se voit alors proposer de reprendre du Service par un mystérieux interlocuteur, en tant que Mr Indestructible, sur une île au beau milieu de l'océan. Saisissant l'occasion de "renaître", Bob Parr accepte la mission secrète qui lui est proposée....sans se douter que derrière cette offre alléchante, se cache les sombres dessins d'un super vilain désireux de se venger. Le renfort de toute la famille ne sera pas de trop ! Voilà pour le pitch global. Que dire ?! ...Une pure tuerie !! De la bombe atomique x10 000 que ce film explosif ! Pixar signe avec Les Indestructibles, à la fois THE divertissement familiale en plus d'être THE film de super héros, d'une pierre deux coups. Un must avec toute la créativité et le génie caractéristique made in Pixar par excellence concentré dans 2 heures de pur bonheur.
Les Indestructibles, après Toy Story 2 constitue non seulement mon deuxième Pixar préféré mais également ma deuxième oeuvre cinématographique préférée en général (alors oui par contre, critique avec objectivité non comprit ^^). A mes yeux ce film n'a aucun défaut, il est tout ce don un enfant de 7 ans peut rêver, un bon gros rêve d'enfant !
Point par point. Déjà, le scénario; c'est tout bon ! Tous les meilleurs ingrédients du genre super héros sont réunis et parfaitement encrés dans les rouages de la machine à rêves Pixarienne. Des supers pouvoirs, de l'action, un super méchant diabolique, des robots....tout y est pour nous offrir un concentré parfaitement dosé et très riche en péripéties et rebondissements. Le schéma narratif est parfaitement clair, aucune étape n'est grillée, point de prévisibilité malgré le fait qu'on soit dans du film d'animation et qui plus est un film de super héros. Brad Bird, aux commandes de cette merveilles sait qu'il s'adresse à un jeune public, sans pour autant négligé le public plus adulte en ajoutant des sous lectures à la porté des plus grands.
Les personnages ensuite, sont immanquables, l'une des plus grandes forces du long métrage.
Des supers héros...et pourtant on ne peut plus humain. Pixar a parfaitement réussi son coup en insérant comme protagoniste une famille. On retrouve en chacun d'eux des attitudes caractéristiques qui font passer le côté humain ordinaire avant les super héros. Bob Parr, anciennement numéro 1 des héros, père de famille nostalgique du bon vieux temps traversant la période difficile de la crise de la quarantaine. Hélène Parr alias Elastigirl, aux capacités d'élasticité; ancienne super héroïne aux idéaux féministes reconvertie en femme au foyer soucieuse de sa famille. Ainsi que les enfants; Violette, l'aînée, jeune adolescente aux capacités d'invisibilité, timide et invisible (au sens supposé comme littéral d'ailleurs) aux yeux des autres, elle peine à parler au garçon qui lui plaît. Son frère cadet, Flèche, jeune garçon de 10 ans au tempérament un poil hyperactif possédant un don de super vitesse, et enfin Jack-Jack, le petit dernier, un simple bébé et le seul à être né sans pouvoir...(?). Des attitudes on ne peu plus humaines et qui enrichissent encore plus la dimension d'identification. Chacun se retrouvera dans l'un d'entre eux. De plus, petit bonus comme seul Pixar en a le secret, le réalisateur a ajouté en second plan du film, quelques moments de drames ou l'accent est mit sur la difficulté des Indestructibles à s'adaptés à la société, leur failles et leurs moments de faiblesse les rends terriblement convaincants, loin de la simple image de justiciers invincibles. Et ça c'est un grand point fort, réussir à insérer du drame dans un film d'animation, à sonner juste tout en conservant le côté épique de l'action, c'est fort ! Chapeau Brad Bird. Toute la première partie du récit est construite de façon à nous présenter chacun les personnages introduits de façon équitable, on insiste sur chacun d'eux dans leur vie quotidienne et quand bien même l'action est réservée pour le milieu voir deuxième partie du film, ça en reste quand même très sympa à voir, c'est drôle comme ça l'est moins, les aléas de la vie. Et une fois les scènes d'actions arrivée......là c'est juste ultra-méga-hyper-génialement super !!

Le premier affrontement avec l'Omnidroïde sur l'île dans le volcan est très bien orchestré, tout feu tout flamme; ensuite, la séquence qui reste ma préférée du film: la bataille aérienne ou Elastigirl, Flèche et Violette, dans le jet, tentent d'échapper aux missiles de Syndrome, cette séquence est tellement énorme ! De l'action et un niveau d'intensité qui réussi à nous filer des frissons tant c'est fast! ^^ Puis bien entendu ce n'est qu'un amuse bouche avant toute la longue séquence sur l'île ou on a toute la famille au top de leur forme.

Sans compter qu'on a aussi de très bon personnages secondaires. Le méchant Syndrome,

super vilain et ancien fanboy de Mr Indestructible, désireux de surpasser ce dernier depuis qu'il a décliné son aide. Ce méchant est complètement déjanté, rien qu'à son look, et ensuite son motif qui est tout à fait justifier, car ce qu'il veux n'est pas la destruction de monde, mais utiliser l'Omnidroïde pour stimuler une attaque et sauver la population du chaos, surpassant ainsi son ancien idole.

Frozone, le pote de Mr Indestructible, cool, détendu et un brin givré (c'est le cas de le dire^^^), Edna Mode, la styliste naine qui confectionne les costumes de supers héros ou encore Mirage, la séduisante assistante de Syndrome (limite on dirait le genre de séductrice tout droit sortie d'un James Bond).
Niveau dessin c'est top, haut en couleur. Les décors bénéficient d'une mise en couleur complète qui valorisent l'esthétique de l'ensemble que ce soit la jungle luxuriante de l'île, la base militaire, le labo d'Edna et même les éléments plus accessoires comme les cours d'eau ou les cascades.
Niveau personnages, serte pour des humains modélisé par ordinateur on trouvera mieux de nos jours mais pour l'époque c'était un grand pas en avant et même, ça n'a pas pris un coup de vieux 12 ans après (ça reste plus beau que certain Dreamworks).
Niveau humour, il y en a quand même pas mal des bons moments de rires, notamment offert par les moments d'inadaptation des supers héros.

Par exemple, le moment ou Mr Indestructible rentre de sa journée et, en glissant maladroitement sur un skateboard, abîme la voiture....sous les yeux du petit gamin sur son vélo ^^. Aussi, le passage chez Edna avec la surenchère dans la démonstration des capacités de chaque costume ou encore le moment ou on passe en revu les supers héros victimes d'accident à cause de leur cape, l'un pris dans un missile, l'autre dans un réacteur d'avion ou encore dans un vortex XD.

Et que serait un super film de super héros avec de supers scènes d'action grandiose sans super musique ? Et c'est là qu'entre en scène le travail impeccable de M.Giacchino qui nous livre une bande son endiablée qui donne la pêche et donne à l'action tout son ton épique !
Niveau doublage, la VF est de qualité, ne serait ce que pour ré-entendre la voix unique de Marc Alfos (parti trop tôt en 2012, sniff) à la vf de Mr Indestructible. Et pour les autres: Déborah Perret, Lorie, Simon Koukissa, Bruno Salomone, Patrick Poivre d'Arvor et Dorothée Pousséo donnent de la voix aux personnages et s'en sortent très bien.
Je crois avoir fait le tour (bravo à ceux qui auront eu le courage de lire ce pavé, mais il fallait que je le fasse, ça me tenait à coeur). Pour conclure, Les Indestructibles est vraiment l'un des meilleurs Pixar, un film de super héros familiale et badasse avec son lot de scène d'action spectaculaires qui ravira toute la famille et les amateurs. Inutile de préciser à quel point je trépigne d'impatience en attendant le deuxième opus prévu pour 2019, que dire.....j'avais 7 ans lors de la sortie du premier....et j'en aurais 22 quand le prochain sortira^^. Je suis certain que tous les fans de cette génération répondront à l'appel, moi perso, l'argent est déjà près et je suis même résolu à planter la tente devant le ciné la veille du jour J XD^^.
Chef d'oeuvre de l'animation et du cinéma en général, 20/20 amplement mérité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 960 fois
33 apprécient · 1 n'apprécie pas

L_Otaku_Sensei a ajouté ce film d'animation à 12 listes Les Indestructibles

Autres actions de L_Otaku_Sensei Les Indestructibles