"Alors ça, c'est un truc de dingue !"

Avis sur Les Indestructibles

Avatar Tonto
Critique publiée par le

Une loi contre les super-héros venant d’être édictée, la famille Parr, dont chacun des parents et des trois enfants ont un superpouvoir, cherche à vivre une vie normale, loin de tout ce qui, autrefois, fut leur fierté. Mais Bob Parr, plus connu sous son ancien pseudonyme de M. Indestructible, se fait contacter par une organisation secrète qui emploie des super-héros. Cachant tout à sa femme Helen, autrefois Elastigirl, il reprend alors secrètement du service. Mais ses difficultés vont pousser toute sa famille à s’en mêler. Car la famille Indestructible se bat au grand complet ou elle ne se bat pas…

Film culte s’il en est, on n’a plus à présenter ce fleuron des studios Pixar. Ecrit et réalisé par le génial Brad Bird, à qui on devait alors le très beau Géant de fer, et qui nous offrira plus tard d’autres grandes réussites telles que Ratatouille et Mission Impossible : Protocole Fantôme, le film porte de bout en bout la patte de Bird. C’est en effet à ce grand nostalgique des années 60 que l’on doit d’avoir si bien diffusé cette nostalgie à son public, grâce à ce délicieux univers rétro-futuriste dans lequel il nous plonge ici.
Rendant constamment hommage au cinéma des années 1960, son film revêt un air de James Bond dopé à la super-héroïne qui fait merveille. Ses scènes d’action d’un dynamisme fou confèrent au film son atmosphère si intemporelle et si séduisante, promenant durant presque deux heures ses spectateurs dans un long délire rétro et coloré dont il faudrait être proprement inconscient pour vouloir en sortir.
Il faut dire que l’écriture de Brad Bird touche constamment juste, entre autres dans des personnages particulièrement soignés, ce qui permet de s’y attacher dès le premier abord. Parfaitement croquée, la famille Parr-Indestructible suscite en effet une empathie immédiate de la part du spectateur, tant chaque personnage est d’un réalisme fou qui ne bascule jamais dans le cliché du film familial comme les Américains savent un peu trop faire. Mais Pixar n’a jamais rien su faire comme tout le monde, et la morale familiale qui est distillée ici l’est avec une telle intelligence et une telle subtilité qu’elle ne peut qu’émerveiller et toucher le spectateur le plus endurci.
Cela ne signifie pas pour autant que l’humour soit absent, et c’est bien tout le génie de Brad Bird d’allier son humour décapant à une écriture si rigoureuse qui, sans jouer franchement la carte de l’émotion comme d’autres Pixar le feront (Là-haut, Vice Versa, Coco), permet au film d’acquérir une vraie profondeur sans jamais plomber son récit.
Si on ajoute à cela une musique de Michael Giacchino, jazzy et électrisante à souhait, qui joue sans doute beaucoup plus qu’on ne pourrait le croire dans le succès du film, on ne voit plus bien ce qu’on pourrait reprocher à un des films d’animation les plus enthousiasmants de toute l’histoire de l’animation et sans doute le meilleur film de super-héros existant à ce jour.
On pourrait certes déplorer rétroactivement des graphismes qui, s’ils apparurent magnifiques en 2004, accusent aujourd’hui un certain coup de vieux, essentiellement dans les décors urbains (les scènes d’action passent souvent beaucoup mieux), ce qui explique d’ailleurs peut-être que Bird ait attendu 14 ans avant de sortir sa suite sur les écrans. Mais pour avoir envie de chercher un défaut à un film aussi génial, il faudrait être tout simplement inconscient. A moins que, de ce dernier mot, la syllabe du milieu ne suffise…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 322 fois
21 apprécient

Tonto a ajouté ce film d'animation à 3 listes Les Indestructibles

Autres actions de Tonto Les Indestructibles