Les Indé-terminés... 2

Avis sur Les Indestructibles 2

Avatar NicodemusLily
Critique publiée par le

Soyons honnête dès le début : je me suis fait suer. Vraiment.

Déjà, le premier volet de la saga de la famille Parr m'avait laissé un arrière-goût d'inintérêt au premier visionnage. Il avait fallu laisser couler une dizaine d'années et un second visionnage pour que je parvienne à apprécier l'œuvre (et pas forcément pour ses scènes de combat ou son humour).

Mais là, zut ! C'était chiant. Je ne sais pas combien de temps dure réellement ce film, mais j'ai eu l'impression d'être restée au moins deux heures/deux heures et demie coincée dans cette salle de ciné à attendre que le rythme décolle enfin. Pour rien.

Certes, c'est graphiquement sympathique (sans plus ceci étant car, depuis le premier volume, les techniques ont évolué et l'effet de surprise dû à la nouveauté n'est plus là) et il y a toujours des scènes d'action, mais elles sont entrecoupées d'interminables passages de dialogues inintéressants. On y parle de la place de la femme dans la société, de son rôle au sein de la famille, de la surconsommation, de la surmédiatisation et du double-effet Kiss-cool de la nostalgie, le tout sur un ton extrêmement sérieux.

Et moi, quand je vais voir un dessin animé ou un film d'animation, je n'entends pas assister à de longs débats philosophiques entre deux personnages assis chacun dans un fauteuil pendant dix minutes-un quart d'heure. Les œuvres de ce genre peuvent avoir un message à transmettre (c'est même un peu le but dans le fond, comme l'était autrefois celui des contes de fées ou des comptines (particulièrement atroces quand on comprend enfin le sous-texte)), mais il faut que ça passe par l'action des personnages, par un geste, par une phrase. Pas par des dialogues plats et sans dynamisme comme c'est le cas entre Hélène et la frangine. Pour être tout à fait franche, j'ai décroché à plusieurs reprises de ces passages alors que j'ai plus de trente piges. Comment ont réagi les gosses qui étaient présents ?

Eh bah, ils ont dû s'endormir, comme moi. D'autant plus qu'il y a très peu d'humour dans ce film. Il a fallu attendre l'apparition d'Edna (déjà géniale dans le 1) pour me voir esquisser un sourire. Le reste du temps, c'est : de la castagne (normal), Bob assis sur son canapé, Flèche qui fait des exercices de maths et Violette qui s'enfile des pots de glace parce qu'elle déprime. Où est passé l'humour ? Et les gags à répétition de Jack-jack sont : pas drôles et répétitifs (on le saura qu'il a 12 000 pouvoirs différents, qu'il s'énerve quand on ne file pas des cookies, etc.).

Pire. Il n'y a pas de suspens. Pas d'émotion. Pas de moments un tant soit peu épiques. Comme on suit la vie de famille de Bob avec les enfants d'un côté, et la vie de super-héroïne sponsorisée d'Hélène de l'autre, il faut vraiment attendre la toute fin du film et la "révélation" du grand méchant pour commencer un peu à s'inquiéter pour les Parr. Mais juste un peu car finalement, ils ne sont jamais vraiment en danger de mort (ils risquent juste de perdre tous leurs amis sur Face-de-bouc). Les seuls qui sont en danger, ce sont les habitants anonymes d'une ville imaginaire, là où dans le 1, Bob lui-même était en danger (et les spectateurs y étant attachés, l'émotion était nécessairement présente). Et je parle d'une révélation entre guillemets car, à la seconde où ces nouveaux personnages apparaissent, on se dit qu'il y a baleine sous gravillon et que l'un des deux - si ce n'est les deux - est louche.

Perso, depuis le début, je ne sentais pas la frangine. A raison, au final.

Cette suite est morne, plate, amorphe. Ca parle trop et trop sérieusement, tout ça pour ne peut-être pas atteindre l'objectif de départ. Je ne sais pas si le but était de montrer que les femmes sont meilleures pour s'occuper des gamins que les hommes et que la place de l'homme est d'aller travailler pour subvenir aux besoins de sa famille, mais c'est en tout cas ce qui en ressort. Ca plus le fait que les hommes sont bêtes et incapables, mais beaux parleurs. Bravo.

Désolée d'en arriver à ce point, mais ce film est un peu comme La Reine des Neiges : y'a de bonnes idées mais elles sont très mal exploitées. Et, un peu comme Les mondes de Ralph qui vendait des références à gogo, l'affiche nous vend de l'action et en fait, le rythme s'essouffle très vite pour ne plus jamais vraiment redécoller.

Mes mots pourraient paraître un peu durs, mais c'est ce que j'ai ressenti lors de ce premier visionnage. Nous verrons bien si dans dix ans, j'aurais le même avis.

Quoi qu'il en soit, j'ai ressenti plus d'émotions à regarder le court métrage, Bao, précédent le film qu'en regardant ledit film. C'est dire...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 366 fois
8 apprécient · 8 n'apprécient pas

NicodemusLily a ajouté ce film d'animation à 1 liste Les Indestructibles 2

  • Films
    Affiche Raid Dingue

    Zyeutés en 2018

    Liste des films vus pour la première fois en l'an de grâce 2018 Et la moyenne générale est de 6,333 (et je vous laisse...

Autres actions de NicodemusLily Les Indestructibles 2