Va voir Papa, Maman travaille.

Avis sur Les Indestructibles 2

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Suite directe, à la seconde près, du premier film sorti 14 ans plus tôt, et qui fut formidable, Les indestructibles II bascule le changement de héros où Bob laisse sa place à Hélène, dite Elastigirl, devant lui l'homme au foyer devant gérer ses enfants. Dont Jack-Jack, le bébé, qui commence à développer ses pouvoirs sans qu'il ne puisse les contrôler.

Démarrer le film par la fin des Indestructibles montre à quel point Pixar a su améliorer ses logiciels pour proposer des effets toujours aussi époustouflants. De ce point de vue-là, c'est génial. Mais il a peut-être le tort d'ouvrir énormément de portes pour des suites, ou de développer un univers, sur des tas de personnages qu'on ne connaitra pas, ou alors de montrer peu voire aucune évolution sur les membres de la famille Parr. Je pense à Bob, Violette et Flèche qui n'ont pas grand-chose à défendre. Les seuls à vraiment tirer leur épingle du jeu sont Elastigirl et Jack-Jack, dont la scène avec le raton-laveur est irrésistible, un court-métrage en soi. Quant à la première, du fait qu'elle n'a plus à s'occuper de sa famille, elle retrouve la fougue de sa jeunesse, tandis que son mari va être crevé de s'occuper des enfants, où la première fois qu'il va pouvoir dormir, il en aura pour 17 heures !
C'est une très bonne idée d'inverser le héros de l'histoire, car le film est clairement du côté de la femme, qui va tout résoudre grâce à ses membres élastiques, tandis que la force de Mr Indestructible ne suffira pas.

Le film a été un carton intersidéral, ce qui montre que le public s'est attaché, à raison, aux personnages, mais j'espère que le troisième volet, évoqué par Brad Bird, ne mettra pas 14 ans de plus à se faire, et surtout, qu'il ne se dispersera pas !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 43 fois
4 apprécient

Autres actions de Boubakar Les Indestructibles 2