We are (super) family ♬ ♫

Avis sur Les Indestructibles 2

Avatar Raphoucinévore
Critique publiée par le

Voilà 14 ans (oui, vous avez bien lu...14 ans), Brad Bird et les Studios Pixar nous offraient, avec "Les Indestructibles", une chronique (super) familiale touchante doublée d'un grand film d'aventure aux allures James Bondesques et, plus largement encore, l'un des meilleurs Pixar, l'un des meilleurs films d'animation et l'un des meilleurs films de super-héros de tous les temps (et cela des années avant l'avalanche Marvel sur les écrans du monde entier).

En 2018, la famille Parr fait donc enfin son grand retour dans les salles obscures. Et, comme on pouvait s'y attendre, au vu du retour de Brad Bird au scénario et à la réalisation, cette suite est à la hauteur de son illustre aîné (sans pour autant arriver à le surpasser), dans sa continuité comme dans son évolution.

Dans sa continuité, parce que ce second volet reprend exactement où le premier de 2004 s'était terminé (ce qui procure au spectateur cette heureuse sensation de n'avoir jamais quitté ces personnages depuis tout ce temps), parce qu'il réutilise un schéma narratif relativement similaire (parfois un peu trop similaire, ce qui en fait le seul vrai point négatif de cette suite, un peu prévisible dans son déroulé et ses rebondissements) ainsi que les grandes thématiques familiales et super-héroïques qui faisaient la force et le rythme du film original, tout en les faisant progresser de manière astucieuse dans cette suite.

Mais aussi dans son évolution. D'un point de vue technique déjà, tellement on sent les pas de géant qu'a fait l'animation depuis 14 ans : décors, caractérisations des personnages, travail des ombres et des lumières...un véritable travail d'orfèvre a été opéré dans les moindres détails, offrant une fluidité stupéfiante au film et des images à couper le souffle, dans ses scènes d'action comme dans ses scènes plus posées.

Une suite qui soigne sa forme tout en ne perdant jamais de vue son fond, son histoire. Celle-ci y aborde des sujets actuels comme l'omniprésence des écrans, leurs programmes recyclables et cette sensation de gavage qu'ils opèrent sur le public, le rendant passif et docile (venant de Disney, cela peut sembler surprenant), ou encore la place de la femme au sein de la société et, plus précisément encore, au sein du foyer familial, et cela en renversant les rôles de Mr. Indestructible et d'Elastigirl dès les premières minutes du film.

Quant à l'humour, il est toujours bien présent et toujours très bien dosé durant le film (mention spéciale au petit Jack-Jack, qui est...déchaîné dans ce nouveau volet), et Michael Giacchino fait à nouveau des merveilles avec sa BO jazzy et punchy .

Bref, si vous êtes fan comme moi du premier film, peu de chances que vous soyez déçus par cette très bonne suite, à la fois vintage et moderne. Une suite nous offrant à nouveau un spectacle virevoltant, à l'esthétique irréprochable et au rythme impeccable. Et, plus important encore, une suite n'oubliant jamais ses personnages, attachants, imparfaits, humains, au détriment de l'action.

La famille Parr est décidément la famille la plus incroyable qu'ait connu le cinéma d'animation. Rdv en 2032 pour le 3ème volet ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 802 fois
13 apprécient · 3 n'apprécient pas

Raphoucinévore a ajouté ce film d'animation à 1 liste Les Indestructibles 2

Autres actions de Raphoucinévore Les Indestructibles 2