Secrets de couvent...

Avis sur Les Innocentes

Avatar seb2046
Critique publiée par le

LES INNOCENTES (14,6) (Anne Fontaine, FRA, 2016, 115min)
Un drame historique humaniste narrant le destin de Mathilde Beaulieu, une jeune interne de la Croix-Rouge chargée en décembre 1945 en Pologne de soigner les rescapés français avant leur rapatriement en France basculant avec l'appel au secours d'une religieuse Bénédictines. Anne Fontaine à qui l'on doit notamment les excellents "Nettoyage à sec" et "Perfect Mothers", ausculte à nouveau la tragédie humaine et ses ambiguïtés en s'inspirant de faits réels rapportés par une ancienne médecin de l’hôpital français de Varsovie. La réalisatrice opère avec une mise en scène austère, maîtrisée, classique où se déploie les décors épurés du couvent, baignée par une lumière douce et comminatoire au milieu des nuances de noir et blancs (superbe paysages enneigés, intérieur du couvent) qui donnent une gravité de bon aloi. Le récit intense se décline avec soin et précaution offrant un face à face intrigant entre une jeune femme libre, athée et communiste et une communauté religieuse vacillante qui vient de subir les folles horreurs de la guerre (viol de 25 religieuse par l'armée rouge) confrontée à des dilemmes éthiques et spirituels bouleversants. Une confrontation complexe disséquant autant l'âme que le cœur, assez taiseuse, enveloppée de magnifiques chants liturgiques réchauffant un peu l'atmosphère claustrophobe et glacial de cette histoire méconnue, qui ne verse pas dans le lacrymal. Un long métrage influencé par le chef d'œuvre "The The Magdalene Sisters" et le récent splendide "Ida", références peut être imposantes, suscitant un peu trop de retenue et d'engagement plus émotionnelle de la part d'Anne Fontaine. L'interprétation épatante de la jeune Lou de Laâge tout en retenue, bienveillance et émotion, les interprètes locales d'une justesse salutaire et le jeu précis et léger de Vincent Macaigne donnent toute la puissance à cette page d'histoire méconnue. Venez prendre connaissance du chemin de croix subit par "Les Innocentes", touchante parabole de toutes les violences faites aux femmes. Magnifique, cru, brillant et responsable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 242 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de seb2046 Les Innocentes