Assez bon, mais manque de mordant

Avis sur Les Liaisons dangereuses

Avatar Alexandre Katenidis
Critique publiée par le

Deux amis liés par leur passions des jeux libertins, Madame de Merteuil (Jeanne Moreau) et Gérard Philipe (Valmont), s’amusent de leurs victimes sentimentales, notamment de Mademoiselle de Volange, jeune et jolie naïve, également issue de l’aristocratie (Mme Jeanne Valérie), au grand dam de son amoureux (M. Jean-Louis Trintignant, à qui Roger Vadim se montre fidèle). La Merteuil perd également quelques plumes, face à un partenaire plus fin et féroce qu’elle.
Cette première adaptation se passe à l’époque de la réalisation. En cette fin des années 1950, c’est l’occasion de renouer avec cette passion française pour le jazz, avec notamment la présence de Boris Vian. Cet air de fête et de légèreté finit par mal coller à l’intrigue, sulfureuse, voire sombre par moments. Aussi Gérard Philipe n’apparaît-il pas, à mon sens, assez ouvertement manipulateur pour précisément coller au rôle. Mais il disparaît peu de temps après le film, alors qu’il tourne La fièvre monte à El Paso, de Luis Buñuel, Boris Vian disparaissant la même année.
Cette adaptation est suivi de celle, plus inspirée, la plus réussi semble-t-il de Stefen Frears, en 1988 (cf les adaptations littéraires des années 1980) et un téléfilm de Mme Josée Dayan, moins inspirée que d’habitude et plaçant l’action dans les années 1960.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 280 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Katenidis Les Liaisons dangereuses