Dur, dur d'être un bébé

Avis sur Les Malheurs de Sophie

Avatar ZéroZéroCed
Critique publiée par le

Il y a des films que jamais je n’aurais pensé voir au cinéma, même sous la contrainte de ma future hypothétique descendance. Et pourtant, me voilà devant Les Malheurs de Sophie adapté du roman de la comtesse de Ségur et démocratisé dans le cœur des enfants par le dessin animé éponyme. Ma crainte d’une œuvre mièvre pour morveux a fait naitre en moi un scepticisme qui, il faut bien l’avouer a été en majeure partie désamorcé. D’abord, la mise en scène est vraiment travaillée, la qualité des plans est évidente dans un format 1,33:1 (4/3) qui rend au cadrage toute sa splendeur sans qu’il ne soit handicapé par la petite taille des acteurs. Justement, Les Malheurs de Sophie montre qu’on peut très bien s’adresser aux gamins sans pour autant rendre une œuvre bête et bâclée, dans l’intérêt aussi des plus grands. Les nombreuses scènes avec Sophie (Caroline Grant) donnent vraiment l’impression d’être naturelles et pas surjouées : on s’adresse directement aux enfants par les enfants. Par contre, cela n’empêche pas de subir des échanges insignifiants entre personnes hautes comme trois pommes dont les motivations se limitent à se balancer des pommes de pin, découper des poissons rouges, crier très fort et manger des crottes de nez. L’adulte moyen a ainsi la sensation de régresser ; au contraire de ceux qui ont la fibre maternelle/paternelle car je conçois l’attachement que peut provoquer ces petits humains. Enfin, pas pour moi qui préfère voir Muriel Robin en éducatrice vieille école ou un garde-chasse qui dégomme au fusil à poudre des hérissons. Surtout qu’on fait quand même tout pour nous faire détester le personnage principal ! Bref, c’est un condensé d’inévitable puérilité (la fin m’a liquéfié) mais rempli de justesse ou au moins de bonnes intentions.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 201 fois
1 apprécie

Autres actions de ZéroZéroCed Les Malheurs de Sophie