Le péril jaune

Avis sur Les Minions

Avatar Behind_the_Mask
Critique publiée par le

Les Minions débarquent donc dans leur propre film, après avoir donné vie à l'arrière plan du repaire de Gru dans Moi, Moche et méchant et sa suite. Cheminement logique et raisonnable d'un point de vue financier, considérant la popularité de ces je-ne-sais-quoi gaffeurs et incompétents dans leur mission d'assistance d'une figure du mal.

C'est sur cette motivation que se basent Pierre Coffin et Kyle Balda pour ce film en forme de produit dérivé. Ainsi, les premières minutes de ces attachants Minions s'inscrivent dans un héritage du "mal" léger et immédiatement désamorcé par quelques gags, avant d'entrer dans le coeur du sujet et de parachuter trois des membres de la tribu Tic-Tac goût banane dans une aventure trépidante des deux côtés de l'océan atlantique. Les multiples clins d'oeil à la culture américaine des années 60, puis à l'environnement anglais ponctués d'un sans faute discographique réjouissant amusent autant que les tribulations de Kevin, Stuart et Bob à la recherche d'un nouveau maître à servir. Ces derniers le trouveront en la personne d'une Scarlet Overkill assez enfantine dans ses maigres aspirations de méchante hystérique.

On aurait pu craindre que ces Minions ne puissent évoluer sans leur maître Moche et Méchant. Mais il n'en est heureusement rien, grâce à un univers cohérent, développé, aux couleurs riches qui ne trahit jamais les origines des petits hommes de main jaunes. Ceux-ci emportent le morceau, et le spectateur, bien aidés par leur maladresse de tous les instants. Aidés aussi par un humour décalé et simple très souvent bien vu, mais de temps en temps sacrifié par un rythme soutenu et une dernière partie qui cède à un gigantisme facile et à une remise des prix qui traîne en longueur qui ne satisfera que les touts petits. Vous savez, ceux qui ne sont pas jaunes mais qui s'expriment dans le même langage approximatif que les Minions, juchés sur un rehausseur, qui ont au plus deux ans (!!!) et qui s'agitent sans cesse, vous bavent dessus et ne peuvent retenir leur vessie faible plus de vingt minutes...

Je ne savais pas qu'on reconvertissait les salles de cinéma en halte-garderie.

Behind_the_Mask, qui, malgré les apparences, aime les enfants... Accompagnés d'une sauce au roquefort.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 796 fois
12 apprécient · 1 n'apprécie pas

Behind_the_Mask a ajouté ce film d'animation à 2 listes Les Minions

Autres actions de Behind_the_Mask Les Minions