Fellini + Pasolini + Masina = Charlot au féminin

Avis sur Les Nuits de Cabiria

Avatar JM2LA
Critique publiée par le

Notes :
1. Premier clou dans le mélodrame : Cabiria se fait voler son sac par un « amoureux », Giorgio, en se faisant pousser à l’eau, elle se noie presque.
2. Son travail, ses rapports avec les autres prostituées (son refus d’être maquée, etc...), Wanda en particulier. Son monde, sa maison.
3. La rencontre avec l’acteur célèbre. Les demi-adresses au spectateur (petites grimaces de commentaire des situations, toutes plus inspirées et poétiques les unes que les autres : le génie de l’actrice Masina. Chaplin.) Pas jetée à l'eau, mais tout de même enfermée dans la salle de bain. Toujours secondaire.
4. Le pèlerinage et la crise personnelle (préparation à une rencontre...). Le miracle qui ne vient pas... Rencontre avec les pauvres et l’homme qui les nourrit de nuit. (Grotte identique à celle de « La Ricotta » ? Oui, il semblerait.).
5. La scène d’hypnose dans un cinéma-cabaret. « Oscar ». Hypnotisée, devant tous, elle révèle son grand cœur à un nouveau Giorgio.
6. Les rendez-vous avec Oscar, contrepoint furtif avec un frère, qui lui parle de la paix avec Dieu et le final chaplinesque (construction dramatique parfaite où les solutions sont toujours les meilleures, à la fois évidentes, justes psychologiquement et inattendues bien que préparées merveilleusement). Écho terrible de la première scène et de la cruauté dont sa foi inébranlable dans l'amour et le désir d'être aimée la font victime parfaite, sacrificielle.
7. Le sourire final. Tout est perdu, tout est gagné... Création d'un au-delà par le sourire, l'au-delà de l'action (méchante) et de la réaction (méchante). Masina brise la malédiction, sinon pour elle, du moins pour nous. Et c'est encore plus poignant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 479 fois
2 apprécient

JM2LA a ajouté ce film à 1 liste Les Nuits de Cabiria

Autres actions de JM2LA Les Nuits de Cabiria