Affiche Les Nuits fauves

Critiques de Les Nuits fauves

Film de (1992)

  • 1
  • 2

Critique de Les Nuits fauves par J. Z. D.

Laura a 17 ans. Jean est libre et sans attache. Laura est amoureuse. Jean couche avec un espèce de nazi masochiste. Laura veut faire l'amour avec lui. Jean est séropositif. Laura l'aime. Voilà une idée de départ qui nous mène droit vers une histoire glauque. On traine sous les plans. Dans des maisons closes glauques. Des bistrots, des vieux travelos, d'anciens punks devenus fachos. Parce que le... Lire l'avis à propos de Les Nuits fauves

13
Avatar J. Z. D.
6
J. Z. D. ·

" Je suis dans la vie "

Romane Bohringer, encore toute jeune, est extraordinaire, parfaite même dans l'hystérie si bien que son jeu est bouleversant, c'en est merveilleux à force d'être aussi beau ! Le film, en lui-même, me semble un bric à brac tantôt merveilleux, tantôt discutable (en demi-teinte en quelque sorte) où Jean, séropositif, veut vivre et être regardé entre rire, hystérie et destruction. Jean vit grâce à... Lire la critique de Les Nuits fauves

5 2
Avatar eloch
6
eloch ·

La fille de Bohringer elle est super.

Bonjour, j'ai perdu l'habitude d'écrire, et il m'arrive très rarement de dire du bien des choses parce que c'est difficile. Mais comme ce film absolument merveilleux n'obtient qu'une moyenne de 5.7, et que personne n'a encore écrit de critique positive dans ce match, et que je fais partie des 5 qui lui ont mis 10, il fallait bienque je le défende. Si comme moi, il vous arrive de ne pas prêter... Lire la critique de Les Nuits fauves

12 1
Avatar Margueritestern
10
Margueritestern ·

Critique de Les Nuits fauves par NicoBax

Des années que ma mère me parle de du bouquin qui a servi de base au film en insultant copieusement Collard en qualifiant (entre autres) de criminel. Je ne serais peut être pas aussi virulant que ma chère génitrice quant à l'attitude de Collard. Certes, c'est la dernière des ordures de se taper la petite sans lui dire qu'il est séropositif... mais, sans l'excuser, je peux comprendre sa volonté... Lire l'avis à propos de Les Nuits fauves

5 3
Avatar NicoBax
5
NicoBax ·

Critique de Les Nuits fauves par ROUB_ELDIABLO

Un film qui avait marqué son époque et une génération traumatisée par le sida. En le découvrant presque 30 ans plus tard il faut bien reconnaître qu’il a du mal à passer dans ce qu’il montre. Si on peut comprendre la soif de vivre de son personnage principal révolté par le sort qui lui est réservé, son égocentrisme est rapidement insupportable surtout quand ce dernier prend le risque de... Lire l'avis à propos de Les Nuits fauves

1
Avatar ROUB_ELDIABLO
3
ROUB_ELDIABLO ·

Critique de Les Nuits fauves par Pom_Pom_Galli

Un film touchant, en partie grâce au contexte dans lequel ce film est sorti (la mort de Cyril Collard). Filmé un peu l'arrache, "les nuits fauves", n'en reste pas moins magnifique. Le coté "poète écorché vif", m'a parfois fait penser aux personnages des films de Leos Carax. Dommage que cette douce mélancolie se transforme dans la dernière demi-heure, par une crise d'hystérie discontinue... Lire l'avis à propos de Les Nuits fauves

3
Avatar Pom_Pom_Galli
7
Pom_Pom_Galli ·

Toi le venin..

Œuvre gorgée d’un sensualisme cru, débridé, c’est un film un peu oublié aujourd’hui malgré l’ambition de son auteur qui n’hésitait pas à travers son titre à faire référence au fauvisme en peinture.Néanmoins film culte au moment de sa sortie, ce marivaudage soulignant à gros traits de sordides situations et où la caméra virevolte parfois maladroitement a pu faire penser à certains à une sorte de... Lire l'avis à propos de Les Nuits fauves

4 1
Avatar STEINER
4
STEINER ·

Vers des lendemains brutaux

"Les Nuits Fauves" reste le même choc, plus de 10 ans plus tard, un film à l'image de son auteur : toujours torturé mais finalement optimiste, parfois beau et poétique, souvent auto-destructeur, voire pathétique. Appliquant la méthode Pialat, Cyril Collard trouve une vraie force dans les scènes de confrontations physiques, qu'elles soient amoureuses,... Lire la critique de Les Nuits fauves

4
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·

Dans la terreur de la nuit

(Les nuits fauves, Cyril Collard, Drame, 1992) « Il y a une ville autour, il y a la fin du jour, il y a un cœur qui bat, il y a ça. Je n'veux pas mourir ce soir ; je n'veux pas mourir ». Prenez ces quelques paroles de « Je ne veux pas mourir » de **Vincent Delerm**, ajoutez-y les paroles des « Nuits fauves » du groupe Fauve, et vous avez à... Lire la critique de Les Nuits fauves

Avatar Florent Bizouarn
8
Florent Bizouarn ·

Les nuits fauves

Une réalisation pour le moins simple voire minimaliste et sans grand intérêt mais un film rendu fort par son contexte. En effet, Cyril Collard, le réalisateur et acteur principal, qui apparaît à de multiples reprises comme une personnalité mégalomane est égoïste est lui même en train de mourir du sida au moment du tournage du film. Ça peut expliquer qu’il ne cherche pas à justifier ses... Lire la critique de Les Nuits fauves

Avatar carla_b
8
carla_b ·
  • 1
  • 2