Affiche Les Parapluies de Cherbourg

Critiques de Les Parapluies de Cherbourg

Film de (1964)

« Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville »

Je me souviens. Mon premier contact avec les Parapluies de Cherbourg fut au travers d’un DVD posé sur une étagère chez mes grands-parents. Un jour, je leur ai simplement demandé si je pouvais l’emprunter, étrangement attirée par cette vieille édition et ces photographies d’une sublime Catherine Deneuve. Après un « oui » de ma grand-mère, son fils, mon oncle, m’a... Lire l'avis à propos de Les Parapluies de Cherbourg

20 4
Avatar AntigoneIsQueen
10
AntigoneIsQueen ·

Entièrement à Demy. Une déclaration plutôt qu'une critique.

A chaque fois c'est pareil. A chaque fois je sais qu'il ne faudrait pas, et pourtant je ne peux pas résister. J'ai encore regardé "Les parapluies de Cherbourg". Et j'ai été bouleversée. J'ai d'abord eu l'idée saugrenue de vouloir raconter cette émotion, comment ma découverte de ce film a accompagné la naissance de mon goût pour la couleur. Raconter combien j'admire inconditionnellement Jacques... Lire l'avis à propos de Les Parapluies de Cherbourg

45 1
Avatar anne-la-girafe
9
anne-la-girafe ·

Critique de Les Parapluies de Cherbourg par Gérard Rocher

Geneviève vit seule avec sa mère, propriétaire d'un magasin de parapluies à Cherbourg. La jeune fille tombe amoureuse de Guy, un jeune ouvrier garagiste. Ils vivent alors de merveilleux moments d'espoir et de bonheur. Hélas, Guy est appelé comme beaucoup de jeunes à partir combattre en Algérie.... Lire la critique de Les Parapluies de Cherbourg

27 15
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

« You can stand under my umbrella »

Critique restaurée le 22 février 2019 Les Parapluies de Cherbourg. Rien ne me prédestinait à obtenir une telle vision du cinéma avec ce film. Celui qui m'y a réellement initié et qui m'a démontré ce qu'était un travail propre, une innovante création artistique, un poème en prose filmique. Effectivement, on a rarement réalisé un film entièrement... Lire la critique de Les Parapluies de Cherbourg

26 30
Avatar Ash_
10
Ash_ ·

Le temps détruit tout

Réhabilitation totale, je me souviens encore du premier visionnage de ce film au lycée en cours d'option cinéma, ça doit bien remonter à 14 ans, bien entendu en tant que cherbourgeois (Lycée Millet Rpz) on ne pouvait passer à côté de cette œuvre, qui plus est récompensée par la Palme d'Or à Cannes en 1964. Et sincèrement ce fut pénible, ce genre d'histoire d'amour ne me touchais sans doute... Lire l'avis à propos de Les Parapluies de Cherbourg

35 12
Avatar JimBo Lebowski
10
JimBo Lebowski ·

Palme d'Or, je pleure et Cherbourg m'accompagne ...

Deuxième film de Demy que je vois et deuxième claque ! Après Lola (brillantissime !), je retrouve Marc Michel accompagné, ici, de Deneuve (dans le rôle qui l'a révélée) & Castelnuovo (impressionnant, l'ancien du "Rocco et ses frères" de Visconti). Amusé tout d'abord par les échos que j'avais du film, une comédie musicale (je ne suis pas du tout friand du genre) à... Cherbourg ??! Ville désertée... Lire la critique de Les Parapluies de Cherbourg

23 2
Avatar Tob
8
Tob ·

Les Parapluies de mon amour pour le cinéma

http://youtu.be/1W22Ub-4L-4 Nous avons tous en mémoire ces instants lorsque nous étions petits, où à l'abri du regard de nos parents, nous avons "volé" quelques films. Personnellement je me souviens comme si c'était hier de cette soirée où caché dans l'escalier qui donnait sur le salon j'ai découvert "Les Parapluies de Cherbourg". Émerveillé, ému, enchanté, bouleversé, j'ai vu Geneviève et Guy... Lire la critique de Les Parapluies de Cherbourg

59 23
Avatar takeshi29
10
takeshi29 ·

On ne meurt d'amour qu'au cinéma...

"Un ouvrier : « L'amour est enfant de bohème... lala lala lala lala » Un autre ouvrier : J'aime pas l'opéra, le ciné c'est mieux. Un ouvrier : Moi, ce soir je vais danser la la la la la la la (à Guy) Donnes-moi une pipe. Un autre ouvrier : Tous ces gens qui chantent moi tu comprends ça me fait mal. J'aime mieux l'ciné." Je pense qu'après ce bref échange, tout est dit ou presque sur la malice... Lire la critique de Les Parapluies de Cherbourg

21 4
Avatar Krokodebil
10
Krokodebil ·

Quoi Deneuve à l'horizon ? Cinquante ans après, je débarque dans un coin de Normandie...

Comment noter ce truc ? Tout d’abord, avant de lancer la galette, je ne savais pas du tout ce que j’allais voir, un vieux truc assurément, sans doute ringard, mais bon, le film fut l’objet d’une intense discussion et les résultats d’un compromis. Allons donc, j’aime la surprise, je n’ai peur de rien. Je dois dire que sur ce point, ce fut au-delà de toute espérance, je ne savais pas que c’était... Lire la critique de Les Parapluies de Cherbourg

15 2
Avatar socrate
7
socrate ·

Les Désespoirs de Cherbourg

Il pleut sur Cherbourg et les gens se pressent Les pavés sont gris, le port est maussade, seules les parapluies apportent des couleurs qui manquent. La caméra pivote, s'en va et s'en revient. En mouvement : c'est le début du film et tout est déjà annoncé. Au devant de la scène, le mouvement, le mouvement, rien que lui. Mouvement de l'arrivée, des départs, des retours. Mouvement des trains qui... Lire l'avis à propos de Les Parapluies de Cherbourg

11 7
Avatar B-Lyndon
10
B-Lyndon ·