Canet et les sept caricatures

Avis sur Les Petits Mouchoirs

Avatar Dodeo
Critique publiée par le (modifiée le )

Bordel, qu'est ce qu'on m'aura fait chier avec ce film. C'est fou à quel point mon entourage a cherché à me convaincre que oui, ce film de Guillaume Canet était un fleuron du cinéma français. J'en entendais beaucoup de bien de mes amis mais aussi beaucoup de mal de mes camarades cinéphiles. C'est assez drôle ce clivage entre grand public et passionnés et du coup ça me rendait quand même drôlement curieux. J'ai donc pris mon courage à une main, le paquet de mouchoir dans l'autre (Oui on m'a répété que ce film était d'une émotion incomparable), et je me suis assis tranquillement devant ma télévision.

Je le précise d'emblée, c'est le premier film de Canet que j'ai l'occasion de voir et je ne penses pas que ce soit le dernier. Les petits mouchoirs m'a donné envie de découvrir d'autres films du réalisateur. C'est étrange qu'un film médiocre puisse attiser ma curiosité sur le bonhomme. Faut dire que si Les Petits Mouchoirs reste un échec ce n'est pas forcément que de la faute à la réalisation mais plutôt au scénario de ce même Canet qui non content de nous avoir fait perdre notre temps sur presque trois quart du film, s'est également permis de créer des personnes totalement caricaturaux. C'est dur de composer avec des personnages que l'on peut résumer en un mot. C'est un peu le Blanche neige et les sept nains du film français. On y retrouve grincheux, flemmard, paumé et bien d'autres encore.

A ce titre la première partie du film manque grandement d'intérêt, assister aux vacances un peu bidons d'une bande de beauf c'est quand même assez chiant. J'ai même trouvé ça excluant et nombriliste pour le spectateur, j'étais presque gêné par ce coté là. Encore ça aurait pu être utile si le film aurait prit le temps de s’intéresser vraiment à ses personnages en leur donnant une vrai consistance plutôt qu'à continuer d'insister sur les clichés déjà bien ancrés de chacun. Ouais on se fait chier pendant un bon moment devant Les petits mouchoirs, tout simplement parce que le film n'a absolument rien à raconter.

A ce moment là j'avais peur pour le final, les ficelles étaient diaboliquement apparentes et laissaient augurer un conclusion bien niaise. Et encore fallait-il arriver jusqu'à la fin sans s'endormir. Puis là j'ai été assez surpris par le changement de style et la direction nouvelle que prend le film de Canet. Les moments et pseudos disputes entre pote ne sont plus les éléments principaux, une déstructuration narrative est mise en place. Canet isole ses figures iconiques pour commencer leur porter un réel intérêt. A partir de là il se débrouille tant bien que mal avec ce qu'il avait déjàt mit en place avant. On se fait quand même moins chier, la narration est tout de suite plus intéressante et ça ressemble enfin à du cinéma qui à défaut de vouloir réellement passer un message a au moins le mérite de montrer des choses.

Du coup l'ensemble est tout de suite plus agréable mais il est déjà trop tard pour rattraper le naufrage amorcé. Et le final qui arrive à grand pas et gros sabots n'arrangera pas les choses. C'est particulièrement dommage car le film réserve son lot de belles scènes, noyées dans un mélange pataud et moralisateur. A ce titre, les dix dernières minutes sont probablement parmi les pires du film. Il faut s'avoir s'arrêter à temps, ne pas en faire trop. Là c'était juste mauvais. Mais c'est sans rancune, j'irai tout de même m’intéresser aux autres films du réalisateur parce que ouais ça reste quand même pas trop mal filmé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 467 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Dodeo a ajouté ce film à 1 liste Les Petits Mouchoirs

Autres actions de Dodeo Les Petits Mouchoirs